La notion d’actif et de passif

 

 

Quand j’ai commencé à m’intéresser à mon argent, j’ai lu quelques bouquins dans lesquels revenaient souvent deux notions de comptabilité : les actifs et les passifs. A l’époque, je ne savais pas exactement ce que c’était et pourtant ces deux notions sont d’une importance capitale. Ces deux termes paraissent compliqués quand on ne les connait pas mais ce sont en fait deux choses très simples. Vous allez voir.

 

 

Actifs / Revenus et Passifs / Dépenses

Il ne faut pas confondre actifs et revenus. Les actifs vont vous permettre de générer directement ou indirectement des revenus. Vos actifs peuvent être par exemple votre travail, l’appartement que vous avez mis en location, les actions que vous possédez… Les revenus que vous en tirez son votre salaire, le loyer que vous percevez, les dividendes de vos actions…

De même, il ne faut pas confondre passifs et dépenses. Les passifs vont vous faire dépenser votre argent. Ils sont par exemple vos besoins, la fiscalité, vos crédits… les dépenses qu’ils occasionnent sont pour la nourriture ou les vêtements, les impôts, les intérêts de vos emprunts…

Vous voyez la différence ? Les actifs ne sont pas de l’argent gagné, mais vous font gagner de l’argent. Les passifs ne sont pas des pertes d’argents, mais vous en font dépenser. Vous ne pouvez rien acheter avec un actif, mais les revenus qu’il engendre vous le permettent.

 

 

 

 

Vous l’avez sans doute compris, pour vous enrichir il faut :

  • Acquérir plus d’actifs que de passifs
  • Veillez à ce que vos revenus soit supérieurs à vos dépenses.

actif-passif

Quelques conseils

  • N’investissez dans des actifs que s’ils peuvent prendre de la valeur, ou s’ils génèrent des revenus.
  • N’empruntez pas pour achetez quelque chose qui perdra de la valeur. Car non seulement cette chose perdra de la valeur si vous voulez la revendre, mais en plus vous payerez des intérêts.
  • Vous pouvez par contre emprunter pour acheter un actif. Mais veillez à ce que les revenus engendrés par cet actif couvrent les mensualités de l’emprunt.
  • Ne vendez jamais un actif pour rembourser vos dettes. Surtout si cet actif génère des revenus.

 

Cet article est certes court, mais cela prouve bien la simplicité à comprendre ces notions d’actifs et de passifs. Si certains points restent obscurs pour vous n’hésitez pas à poser vos questions. La méconnaissance des actifs et passifs vous a t-elle déjà poussé à faire des erreurs, ou au contraire vous a t-elle permis de vous enrichir ? Cet article vous éclaire t-il?

 

, ,

2 Responses to La notion d’actif et de passif

  1. Didier 24 mars 2014 at 20:58 #

    Ouaip 🙁

    Quand je suis tombé sur ton blog je me suis dit enfin un blog tenu par un « économiste » (une personne qui a quelques notions en économie). J’ai été étonné de voir sur la page de présentation que j’avais en réalité un pur scientifique.
    J’ai été carrément sur le cul quand j’ai vu que tes connaissances venaient quasiment exclusivement des livres de finances personnelles à 2 balles. J’ai été en admiration (le mot est peut être fort mais comme je ne fais pas souvent de compléments autant aller dans l’exagération comme je le fais dans le dénigrement) devant ton esprit critique face aux notions quasi mercantiles des finances personnelles.
    Par exemple j’ai failli avoir une érection quand tu as écrit que se payer en premier n’avait aucun sens si on ne pouvait faire ni tenir un budget !

    Mais là je suis désolé tu es totalement tombé dans le discours fallacieux des livres de finances personnelles. Pourquoi diantre des notions et concepts de l’économie en général devraient avoir une acception différente quand on les applique à sa petite personne ? Une vache ça fait meuh, ça va pas se mettre à faire ouaf ouaf parce qu’on cause de finances personnelles.
    Pourquoi alors les actifs et les passifs devraient être différents dans l’économie et dans la finance personnelle ?

    Il suffit de lire deux phrases de ton article pour voir qu’il y a un non sens. Comme définition de l’actif on pourrait retenir de ton article « Les actifs vont vous permettre de générer directement ou indirectement des revenus » et dans tes conseils on peut lire « N’investissez dans des actifs que s’ils peuvent prendre de la valeur, ou s’ils génèrent des revenus » or selon ta définition si ce n’était pas le cas ce ne serait pas des actifs…

    Un actif est un élément de patrimoine ainsi un travail n’est pas un actif quoiqu’il produise un revenu et inversement les liquidités sur ton compte courant non rémunéré quoique ne produisant pas de revenus est un actif.
    Il est aisé de comprendre que c’est une erreur de former des couples actif/revenus et passif/dépense car on voit rapidement qu’un actif engendra des dépenses. Ainsi ton appartement mis en location engendra des charges de copropriété à payer, une action pourra engendrer des droits de garde (oui je sais de nombreux intermédiaires n’en facturent pas)…
    Une autre erreur dans ta définition de l’actif est d’utiliser le futur « vos actifs vont vous produire des revenus ». Quid de ton appartement mis en location dont aucun locataire ne veut ou de ton action qui ne rapporte aucun dividende et dont le cours baisse ?
    Cela signifierait que ton actif a un moment t n’en serait plus un ?
    Quelle prise de tête se serait pour un comptable que d’établir un bilan !

    Ce n’est donc pas un futur qu’il faut utiliser mais un conditionnel et pour être au top il ne faut pas mentionner un revenu mais un profit (rappelons que pour obtenir un profit on peut soit augmenter ses revenus soit réduire ses dépenses) et comme on souhaite se la péter on ne va pas utiliser le terme profit mais une formule qui fait tout de suite plus mieux bien dans un dîner mondain :
    un actif est un élément de patrimoine dont on attend directement ou indirectement un avantage économique futur

    Ainsi par exemple la Résidence Principale est présentée par les livres de finances personnelles comme un passif par excellence : il ne produit pas de revenu et engendre de multiples dépenses (entretien, taxe foncière…)
    Pourtant acheter sa RP permet de ne pas payer un loyer et même si généralement pendant un certain temps un loyer sera inférieur à la somme des dépenses engendrées par une RP il est indéniable que dans un futur (plus ou moins éloigné) on tirera un avantage économique. Il s’agit bel et bien d’un actif.
    Ce qui n’interdit évidemment pas que ton allocation d’actifs fasse l’impasse sur cette classe d’actif

    • Ecoseb 24 mars 2014 at 22:28 #

      Bonjour Didier !

      Encore une fois un commentaire exemplaire. Je tiens d’abord à te remercier sincèrement d’intervenir avec une telle expertise sur mon humble blog.

      La première partie de ton commentaire m’a fait énormément plaisir.
      Lorsque tu écris, on sent bien que tu connais ton sujet et que tu n’as pas ta langue dans ta poche, et surtout (ce que j’aime) que tu appelles un chat un chat. C’est pour cette raison que je suis extrêmement flatté quand je lis, de ta part, le premier paragraphe de ton commentaire.

      Et je suis encore plus flatté par la suite, car tu prends le temps de m’expliquer clairement que je suis dans l’erreur.

      Désolé de t’avoir déçu avec cet article. Comme tu l’as appris, je ne suis pas un économiste et je n’ai aucune formation en économie ou finances, autre que celle que je me suis faite grâce au net et aux bouquins (et à mon esprit critique de scientifique 🙂 ). Je suis un Monsieur Tout le Monde qui cherche à apprendre dans un domaine qui devrait être une matière qu’on apprend à l’école au même titre que les maths ou la philo (ça aussi on le retrouve souvent dans les livres à 2 balles mais je trouve que c’est pourtant tellement vrai…).
      Par conséquent je fais des erreurs. D’autant plus dans des articles que j’ai écrit au commencement de mon “auto-formation”.

      Fort heureusement, des lecteurs comme toi enrichissent les articles et surtout, signalent les erreurs que je peux faire.
      Je dois avouer que j’ai vraiment cru les bouquins à 2 balles à propos de cette notion d’actif et de passif. Mais ton commentaire m’ouvre beaucoup plus les yeux et je me rend compte effectivement que les notions actif/passif que j’ai ne sont pas précises car, d’après ces livres que j’ai lus, un élément pourrait être “actif” ou “passif” selon le moment où on étudie son cas. Et là effectivement c’est le casse tête !

      L’exemple de la résidence principale est vraiment parlant. Je pensais vraiment que ce n’était pas un actif du fait du coût énorme qu’elle peut avoir. Mais c’est vrai qu’au final, elle nous fait gagner de l’argent…

      Merci infiniment, je viens de faire un grand pas en avant !

Laisser un commentaire

Powered by WordPress. Designed by WooThemes