Bourse : Les trackers et les ETF 7


 

 

 

 

Pour ce cours article sur les trackers, je vous propose une petite video de BFM Business car c’est toujours sympa les videos 😉 Il s’agit d’une (trop) courte émission : le Cours de Bourse. Le présentateur explique rapidement mais clairement, ce que sont les trackers et les ETF. Je vous laisse prendre connaissance de ces produits financiers et on en discute un peu ensuite.

Un petit cours rapide sur les trackers et ETF

Lorsqu’on investi en bourse avec un petit capital (ou même avec un gros cela dit) on peut être amené à se demander comment diversifier son portefeuille sans avoir des dizaines de lignes d’actions à gérer. La réponse est facile : avec les trackers ou ETF.

Les trackers sont des fonds négociables en bourse, qui répliquent l’évolution de divers indices boursiers (comme le CAC 40, le DAX …). On les appelle aussi ETF pour Exchange Traded Funds. Ce sont des produits financiers plutôt récents (enfin tout est relatif) car ils sont arrivés sur les marchés français en 2001.

Ils intéressent de plus en plus les investisseurs. Et pour cause, ils permettent de se diversifier en toute simplicité car ils s’échangent comme des actions et surtout ils n’ont pas de frais d’entrée ou de sortie et la plupart permettent de toucher des dividendes. Après en avoir acheté un, je confirme la simplicité et les dividendes 🙂

Plutôt cool quand on a une stratégie basée sur le long terme. Et, petite cerise sur le gâteau, certains (beaucoup) sont éligibles au PEA et permettent donc de sortir de la « zone européenne » et de s’ouvrir aux marchés mondiaux (avec un tracker msci world par exemple). Vous pourrez donc par le biais des trackers investir, même avec un PEA, dans différents marchés comme les marchés émergents, le pétrole etc…

Certains trackers / ETF donnent aussi permettent aussi de bénéficier d’un effet de levier.

 

 

 

 

Les trackers ont des noms qui paraissent barbares comme Lyxor ETF msci world par exemple. Mais ces noms à rallonge permettent de les classer et de les distinguer. Ils sont différenciés par leur émetteurs (lyxor dans exemple), leur sous-jacent (cac 40, msci world), leur secteur …

Exemple de trackers / ETF

Voilà une courte liste de trackers, il y en a tellement que vous trouverez forcément votre bonheur même en étant limité avec un PEA.

 

J’ai commencé à investir dans un trackers MSCI World. Je n’en suis pas mécontent. Il croît lentement certes, mais il croît. Et surtout, il m’a donné quelques petits dividendes qui font toujours plaisir. Pour l’instant j’en suis satisfait et je trouve que ça colle très bien avec une stratégie long terme sur les dividendes.

J’envisage de prendre aussi un tracker CAC 40 mais je ne suis pas très confiant en ce moment. J’attends de voir un peu comment va évoluer le marché français car je le trouve un peu incertain pas vous ? Cela dit, si j’investis régulièrement je devrais lisser mon prix de revient.

Et vous, avez vous déjà investi dans les trackers ? En êtes vous satisfaits ?

Laissez vos impressions sur ce type de produit financier dans les commentaires 😉

 

 


Laisser un commentaire

7 commentaires sur “Bourse : Les trackers et les ETF

  • Cyril de Meilleures Sicav

    Bonjour Séb,

    Merci pour la vidéo que je n’avais pas vue (pas mal aussi le nouveau thème, plus clair).

    C’est effectivement une bonne opération de choisir les trackers dans ton PEA (niveau fiscalité) : même si tu souhaites investir sur une zone hors euro, l’inventivité des établissements financiers te permet de trouver un support qui respecte les contraintes du PEA en répliquant le comportement de l’indice ou secteur souhaité.

    Tu peux aussi en trouver dans les contrats d’assurance-vie en unités de compte, mais le choix est beaucoup plus limité. Dans ce cadre, je n’en achète que lorsque je ne trouve pas de fonds qui surpassent le marché. En revanche, j’en ai un peu dans mon PEA.

    Ensuite, mais c’est un peu plus éloigné des préoccupations de tes lecteurs, mais c’est également un support pratique pour faire du trading sur indice, par exemple en prenant un tracker avec un effet de levier limité mais qui te permet aussi de couvrir ton portefeuille en cas d’anticipation de baisse sans avoir à faire de vente à découvert (qui soulève toujours un peu de question quand on débute).

    Bonne journée,

    • Ecoseb Auteur du billet

      Salut Cyril

      Merci pour tes compliments 😉

      Et merci aussi pour tes précisions, toujours exemplaires, sur ces produits financiers dans le cadre d’autres investissements que le PEA.

      A bientôt 😉

  • ludovic baratier

    bonjour

    Cette stratégie de choisir un tracker n’est pas si mal. Cependant, même si le CAC progresse encore, n’est ce pas mieux de se concentrer sur des actions encore sous valorisées où le potentiel de plus value est tout de même plus important ?

    c’est une question, je ne vois pas le CAC progresser si haut.

    ludovic

    • Ecoseb Auteur du billet

      Salut Ludovic

      Personnellement, je préfère choisir des actions qui me semblent prometteuses plutôt que de prendre un tracker CAC 40 (pour le moment). Mais ça, c’est parce que j’ai choisi de prendre un peu de risque avec mon PEA (vu que j’ai mes placements plus sûrs avec mon épargne salariale). Si on cherche à faire de la plus-value, je pense pas qu’un tracker soit utile… à moins qu’il soit volatile mais ce n’est pas trop le cas du CAC (je le trouve assez mou mais ce n’est que mon avis de néophyte).

      Là maintenant, je ne me vois pas prendre un tracker CAC40. Mais s’il baisse beaucoup je pourrais en prendre pour chopper des dividendes, ou si je sens qu’il y a une plus value possible, pourquoi pas.

      Comme toujours, tout dépend de la stratégie que l’on adopte.

      • ludovic baratier

        Bonjour Ecoseb

        Merci pour ta réponse. Je suis d’accord avec toi. Je pense qu’il est plus judicieux de se concentrer sur des actions. Je m’intéresse à des actions qui ont un potentiel de hausse et qui ont de fort dividendes (8 et 12 %).J’ en parle dans mon blog

        Ces actions me plaisent et il y a peu de risques

        Comme tu le dis, chacun sa stratégie

        Ludovic

  • matt

    Salut Seb,
    je n’ai pas encore investi dans les trackers, mais justement je m’y intéresse de près…
    J’avais déjà lu que grâce aux trackers l’on pouvait sortir de la zone euro, même au sein d’un PEA. Je me permets de partager l’article, il peut t’intéresser : http://www.en-bourse.fr/lettre-des-placements-sortir-de-la-zone-euro-avec-son-pea-cest-possible/
    Perso, je pense qu’effectivement, c’est une excellente solution de se diversifier à moindre coût…
    N’hésite pas à nous donner tes avis sur les différents trackers auxquels tu t’intéresses !

    • Ecoseb Auteur du billet

      Salut Matt !
      Effectivement l’article est très intéressant et le blog aussi d’ailleurs, je l’ai souvent parcouru 🙂 !
      Le gros avantages avec les trackers, pour un PEA, c’est en effet qu’ils permettent de se libérer un peu des contraintes qui y sont liées comme la limitation à l’Europe par exemple. Pour l’instant je ne m’intéresse qu’au tracker msci world (lyxor), mais je ne me limiterai pas qu’à un seul. Ce sera pour dans quelques mois je pense, car pour le moment, je souhaiterais vraiment me tenir à la stratégie que j’ai choisie au départ et quand j’aurais une dizaine de lignes d’actions je diversifierai plus avec les trackers (cela dit ça n’empêche pas la parution d’articles sur le sujet :p)