Epargne de précaution : une étape indispensable vers l’indépendance financière


 

 

 
 

Les coups durs arrivent sans prévenir et vous ne pouvez pas forcement les prévoir. Mais vous pouvez vous protéger des aléas en constituant une épargne de précaution. Elle vous est nécessaire si vous souhaitez atteindre un jour l’indépendance financière. Elle doit servir à vous faire vivre quelques temps si subitement vous n’avez plus de revenu. Elle doit donc être accessible à tout moment. 

 

Pourquoi se constituer une épargne de précaution ?

La vie peut vous réserver des surprises. Accident de voiture, perte d’emploi, chaudière qui rend l’âme… vous devez être capable d’y faire face sans avoir à vendre un actif pour récupérer des liquidités et sans prendre de risque pour les finances familiales. Avant d’investir, vous devez donc impérativement vous constituer une épargne de précaution, elle sera votre bouclier, votre parachute… Vous aurez une réserve d’argent pour faire face aux imprévus et cela vous évitera d’avoir à prendre un crédit à la consommation qui vous coûtera les yeux de la tête et qui plombera votre budget. Vous éviterez aussi le stress suite à une perte de revenu. Pour cela, il existe différents produits bancaires qui en plus produiront des intérêts.

 

épargne de précaution

Dans cette optique : comment épargner son argent ?

De ce point de vue, la sécurité et la disponibilité de votre argent passe avant la rémunération du produit bancaire. Vous devez avoir accès à cet argent à tout moment et sans pénalité. C’est pourquoi je vous conseille le bon vieux livret A ou un livret de développement durable. Mais il existe aussi des livrets d’épargne réglementés.

Je vous déconseille de placer cette épargne de précaution sur un compte bancaire classique. D’une part, vous serez toujours tenter de l’utiliser car très facilement accessible. Et d’autre part, vous ne toucherez pas d’intérêt et au final votre argent perdra de la valeur à cause de l’inflation.

 

Quel montant pour une épargne de précaution ?

La somme d’argent placée en tant qu’épargne de précaution dépendra de votre profil (propriétaire, locataire, salarié…) et de votre niveau de vie. Il est donc impossible de chiffrer un montant exact qui correspondrait à tout le monde.

 

 

 

 

L’épargne de précaution devrait vous permettre de vivre 3 à 6 mois sans revenus. Elle doit donc couvrir l’ensemble des dépenses courantes pendant une telle période (ou 3 à 6 mois de salaire si vous êtes plus craintif). Il est peut-être préférable que cette période soit courte, mais pas trop, et suffisamment longue, mais pas trop! En effet, si elle est trop courte, vous n’aurez pas le temps de vous remettre sur pied, et si elle est trop longue vous risquez de procrastiner (j’ai encore de quoi vivre 6 mois j’ai le temps, je chercherai du boulot demain). De plus, si cette période est trop longue, la somme réservée sera plus importante et cet argent en trop pourrait être utilisé pour un investissement plus rémunérateur.

Toutefois, si vous avez une vieille voiture, ou une vieille maison, il peut être judicieux de prévoir une épargne de précaution plus importante d’un montant au moins  égal à la plus grosse dépense que vous êtes susceptible de faire.

Moi j’ai fait le choix de mettre de côté 4-5 salaires, car j’ai des mensualités de crédit immobilier assez élevées et une voiture récalcitrante. De plus, le contexte économique général me rend plutôt méfiant.

Enfin, si vous utilisez votre épargne de sécurité, vous devez au plus vite la reconstituer.

Encore un fois, j’insiste sur l’importance d’établir un budget. Si vous avez su réduire vos dépenses, vous n’aurez pas besoin d’une épargne de sécurité trop élevée et pourrez donc investir plus (et donc vous enrichir plus vite).

 

 

Avez-vous une épargne de précaution ? Sur quel produit l’avez vous placé? Une épargne de précaution vous a t-elle déjà permis de faire face à un imprévu ? Exprimez-vous !

 

Laisser un commentaire