PEA : Faut-il fractionner ses ordres de bourse pour optimiser les frais de courtage

 

 

 

 

Lorsque vous décidez d’ouvrir un PEA, l’étude des grilles tarifaires est très importante. En fonction de vos moyens d’investissement, vous devez impérativement faire le bon choix car vous pourriez payer des frais plus élevés inutilement.

Ce n’est pas toujours aisé de respecter sa branche tarifaire

Même en ayant fait un bon choix, vous pourriez exceptionnellement être hors tarification. J’entends par là que vous pourriez très bien devoir passer un ordre de bourse d’un montant plus élevé que vous ne l’aviez prévu lorsque vous avez choisi votre tarification. Dans les cas suivants par exemple :

  • Prise d’une plus-value
  • Liquidation d’une grosse ligne d’action
  • Arrivée imprévue (mais très agréable) d’un gros capital à investir.

Chez Boursorama, je paye 1.99€ pour chaque ordre (achat ou vente) de 500€ ou moins. Si je viens à passer un ordre supérieur à 500€ mes frais seraient de 0.6% du montant total de l’ordre. Pour un ordre de 1000€ je payerai 6€ par exemple.

Et là, vous vous demandez, comme notre ami Julien dans les commentaires de cet article, s’il ne serait pas mieux de passer 2 ordres à 500€.

 

Découper ses ordres de bourse en plusieurs tranches pour ne pas être hors tarifs ?

Je ne sais pas si vous avez suivi la bourse ces derniers temps, mais l’action EKINOPS a choisit de faire un gros bon juste après en avoir acheté avec les 500€ que j’avais de disponible en cash. Du coup, je me suis demandé si je n’allais pas vendre pour prendre mes gains. Et la question s’est posée de savoir s’il valait mieux vendre par tranches de 500€ ou payer les 0.6% pour des ordres supérieurs à 500€

Je suis donc allé faire un tour sur un tableur pour y faire quelques courbes. J’ai tracé en bleu les frais de courtages de 0.6% pour les ordres de plus de 500€, et en vert, les frais de courtage totaux si je passais mon ordre par tranches de 500€.

 

 

 

 
PEA, frais, courtage

Cliquez pour agrandir le graphique

On voit clairement que la courbe verte est sous la bleue. Donc que c’est plus avantageux de passer ses ordres en tranches de 500€. Bon, vous allez me dire qu’il n’y avait pas besoin de courbe pour voir ça. Vous avez raison mais j’en avais besoin pour vous montrer un petit truc. Vous l’avez peut-être vu d’ailleurs, non ?

Et oui effectivement, il y a une touuuuuute petite tranche de montant d’ordre où la courbe verte passe au dessus de la bleue.

PEA, frais, courtage
Cliquez pour agrandir le graphique

Pour un ordre entre 501€ et 664€, vous payerez plus cher en scindant vos ordres en tranches. Bah oui car en fait vous feriez un ordre de 500€ puis un ordre entre 1 et 64€ et du coup, 1.99€ par rapport à 64€ ça fait un gros pourcentage !

On voit aussi que l’écart entre les courbes est relativement faible pour des montants « raisonnables ». Pour 2000€ d’ordre par exemple, on paye 4€ de plus pour passer l’ordre en une fois plutôt qu’en 4 ordres de 500€.

Par contre, sur des montants plus importants la différence est plus grande. Logique… Par exemple, pour 10000€ d’ordre, on paye 20€ de plus en passant l’ordre en une fois plutôt qu’en tranche de 500€.

Est-ce vraiment une bonne chose de fractionner ses ordres de bourse?

Si on est près de ses sous, la différence entre les deux méthodes n’est pas négligeable.

Personnellement, je pense que pour le peu d’argent économisé, c’est s’embêter pour rien et surtout une perte de temps (et le temps c’est de l’argent n’est ce pas?). Je trouve qu’au delà de 1000 ou 1500€ ça va un peu me paraître lourd (pour ne pas dire chiant) de découper mes ordres de bourse. Si ça m’arrivait de faire une plus-value qui m’incite à passer un ordre de vente de plus de 664€ je pense que je sacrifiais ces petits 0.6% et ne passerait qu’un seul ordre.

Et puis bon, franchement… vous vous imaginez découper un ordre de 10000€ en 20 ordres de 500€ pour économiser 20 petits euros ? D’autant plus que ça ne devrait être qu’exceptionnel vu qu’on est censé bien avoir réfléchit son choix de tarification. Si, malgré tout, ce n’est pas le cas …c’est que vous investissez des montants trop importants en bourse par rapport à la tarification choisie et donc que vous vous êtes trompés dans le choix de votre branche tarifaire et qu’il faudrait en choisir une plus adaptée à vos moyens d’investissement.

 

,

10 Responses to PEA : Faut-il fractionner ses ordres de bourse pour optimiser les frais de courtage

  1. Une Vie Riche et Doucejeremy 9 janvier 2014 at 22:36 #

    Tiens c’est intéressant comme article et le hasard fait que je viens juste de répondre à un commentaire sur le sujet sur mon blog 🙂
    Je suis d’accord avec ta conclusion et je rajouterai même que pour l’exemple de l’ordre de 10000€ à passer en 20 fois peut au final faire perdre plus d’argent qu’en gagner si le cours évolue rapidement. Car il faut prendre le temps de les passer les 20 ordres (dans le cas d’une vente au cours du marché).

    • Ecoseb 10 janvier 2014 at 18:32 #

      Salut Jeremy,

      Cet article a été inspiré d’un commentaire peut-être est-ce par la même personne 😉
      Exactement, passer plusieurs ordres de bourse ça prend du temps et ça devient dangereux sur les valeurs volatiles (comme ma fameuse Ekinops ;))

  2. Julien 10 mars 2014 at 20:18 #

    Bonjour, c’est moi qui avait suggéré cette reflexion. Depuis, je suis passé à la formule boursorama classic, qui réduit à 0.48 % les frais. Cependant, je regrette de n’avoir pas ouvert un PEA chez bourse direct avec des frais à 0.09 %, soit 5 fois inférieur à ma formule actuelle.

    • Ecoseb 12 mars 2014 at 09:31 #

      Salut Julien,

      En effet, bourse direct est bien moins cher sur le passage d’ordre, mais connais-tu leur interface d’utilisation? leur frais annexes ? La qualité de leur service client ? Si non, alors il ne faut rien regretter 😉
      Ne serait-ce que pour la facturation des alertes, je ne le regrette pas personnellement.

  3. InvestMan 13 mars 2014 at 20:13 #

    C’est marrant, je ne m’étais jamais posé la question avant de lire cet article étant donné que je suis habitué à une grille tarifaire d’un autre courtier.

    En dessous d’un montant, c’est une somme fixe, au dessus, ça devient au pourcentage comme Boursorama, cependant, dès qu’on franchit ce seuil, le pourcentage ne peut pas être à notre « désavantage » et on se pose même pas la question de fractionner les opérations.

    • Ecoseb 14 mars 2014 at 09:05 #

      D’où l’importance du choix du courtier en fonction de ses besoins et de sa stratégie.

  4. Julien 14 mars 2014 at 21:54 #

    En effet, je ne connait pas l’interface ni la qualité du service client. Ce que je constate, c’est que quand on rentre en bourse, on pense parfois investir sur le long terme, et rapidement, on se rend compte que faire des aller retours peut parfois être payant, et alors là les frais s’avèrent d’autant plus importants dans le choix du courtier.

    On ne peut pas regretter avant de connaître les deux courtiers sur tous les aspects, mais des frais 5 fois inférieurs, ça donne envie quand même.

    Exemple, en ce moment, la bourse baisse avec les tensions géopolitique, et du coup, le fait d’avoir des frais plus importants dissuade de devenir liquide sur son PEA le temps de la baisse, puis de revenir sur les mêmes actions. Résultat, je perds plus.

    • Ecoseb 15 mars 2014 at 08:30 #

      Si on pense investir sur le long terme et qu’on se rend compte qu’on préfère trader, c’est qu’on s’est trompé de stratégie et donc que le choix du courtier n’est peut-être plus le bon. On peut alors regretter en effet. Au départ, c’est un peu ce qui m’est arrivé, mais je voulais surtout tester des choses. Je suis toujours prêt pour faire un aller-retour mais je ne les cherche pas et reste dans l’optique dividendes.

      Je suis d’accord avec toi que dans le cas où l’ont souhaite redevenir liquide, les frais sont plus importants. Je pense que ça ne doit arriver que rarement, et personnellement je vois ces périodes comme des opportunités d’avoir des titres moins chers.

      Ce qui fait que je ne regrette pas c’est aussi et surtout le coût des alertes qu’il me semble avoir lu dans la brochure tarifaire de bourse direct. Et les alertes, je m’en sert bien souvent, ne serait-ce que pour suivre un cours où m’entraîner à fixer des objectifs de cours.

      Bref, on voit bien que le choix du courtier dépend grandement des besoins que l’on a et il faut savoir bien les définir avant de faire son choix ! Le choix peut donc varier grandement d’un individu à un autre 🙂

  5. Julien 17 mars 2014 at 21:26 #

    Merci pour ta réponse. En effet, ça dépend de chacun. Je regrette mon choix maintenant, j’avais hésité depuis un moment à m’inscrire sur bourse direct, mais l’interface téléphonique n’était pas très convaincante (centre d’appel décentralisé qui appelle à n’importe quelle heure et qui ne parle pas bien français), et j’ai finalement choisi la facilité avec boursorama qui est ma banque en ligne (facilité et centralisation donc.)

    Qui peut le plus peut le moins, au niveau des tarifs, je pense que bourse direct est imbattable et vaut le coup. (On est en bourse pour optimiser, ne l’oublions pas.)

    En tout cas, intéressantes, ces notions 🙂

    • Ecoseb 18 mars 2014 at 07:30 #

      De rien je suis là pour ça !

      De faibles prix impliquent de faibles coûts, ça ne m’étonne donc pas que le centre d’appel soit délocalisé. Personnellement, si j’ai un problème avec mon compte je préfère avoir au bout du fil quelqu’un qui me comprenne rapidement et règle mon problème rapidement (ça aussi c’est de l’optimisation). Et j’ai pas forcément envie de passer une heure au téléphone (payant donc pas optimisé) pour expliquer en anglais ou en franglais pourquoi j’appelle.

      Bourse direct est imbattable sur le prix, mais le prix n’est pas le seul critère d’optimisation.

      Merci d’avoir approfondi le sujet avec tes com’ 😉

Laisser un commentaire

Powered by WordPress. Designed by WooThemes