Gérer mon PEA : suivi n°06

 

 

Lorsqu’on investit, il faut savoir parfois (souvent) se remettre en question. Ces derniers temps, je me suis vraiment demandé si je n’avais pas fait une erreur en me lançant dans la bourse. N’était-ce pas simplement la chance qui m’avait fait bénéficier d’une phase ascendante du CAC 40 lorsque j’ai ouvert mon PEA et débuté en bourse ?

 

La chute

Entre juin et août, mon moral a une nouvelle fois été testé. Au niveau de l’endurance cette fois, car la période de baisse à plutôt été assez longue (en rouge sur le graphique )…

Suivi PEA septembre

Vous vous souvenez, dans le suivi précédent, je vous avais parlé de SAFRAN qui avait chuté d’une manière dingue… bah là ça a été un peu la même chose mais pour le portefeuille entier!

Toutes mes PV potentielles avaient fondues…

Autant vous dire que j’ai flippé. Même si dans une optique de stratégie de dividende, normalement, on s’en fout. Mais quand on vit ça, et qu’on ne traine sur les marchés boursiers que depuis à peine un an (et oui presqu’un an déjà…) on claque un peu des fesses…. Si si…

J’ai eu envie de tout vendre sauf Total. Mais j’ai tenu bon… je me suis allégé de certaines acquisitions que je venais de faire. Elles atteignaient mes critères de vente et je n’avais pas tant confiance en elles. Je pense qu’avoir acheté une action sans croire véritablement en elle a été une erreur.

D’autres actions que j’avais depuis un moment avaient émis, elles aussi, des alertes de vente. Mais je les avais achetées pour leur dividendes… je les ai donc gardé malgré mes craintes.

On le voit sur le petit graphique que j’ai eu raison et que les semaines suivantes m’ont redonné le sourire… Le début du mois de septembre met du baume au cœur. La valeur du portefeuille remonte et quand on voit vert plutôt que rouge les fesses claquent moins 😉

J’ai commis une erreur cela dit. Celle de ne pas renforcer mes positions pendant cette baisse alors que j’en avais grave envie et que ça faisait partie de ma stratégie de départ…

Bon… je me suis trouvé comme excuse que je m’étais fixé de commencer à renforcer lorsque j’aurais un minimum de 10 lignes… Je me console comme je peux lol…

 

Les nouvelles lignes d’actions

SI vous avez lu les commentaires du suivi n°5, vous avez vu que je disais à Marc du blog Mieux-gerer-son-argent.com, que j’avais deux actions dans ma ligne de mire :

  • RUBIS
  • SANOFI

Je les ai achetées.

 

 

 

 

Pour RUBIS, ce fut une erreur. C’est la fameuse ligne dont je me suis vite séparé et en qui je n’avais pas vraiment confiance (ne me demandez pas pourquoi, ça doit être l’instinct lol…). Bref je l’ai revendue, sans même noter la moins value mais elle devait tourner autour d’une trentaine d’euros (ce n’est pas énorme, je sais, mais c’était pourcentage que j’estimais important pour cette ligne).

Pour SANOFI, alors là j’ai fait le bon choix car elle a bien monté (10%) et que ça ne fera qu’augmenter mes dividendes ! Si elle continue comme ça, et qu’elle me fournit de bons dividendes, elle rejoindra mon « fer de lance » TOTAL / SAFRAN (comprendre que je ne la vendrais certainement jamais).

Suivi PEA septembre pv mv

 

La situation actuelle de mon PEA

Voilà à présent l’habituel camembert de la répartition de mon PEA :

Camembert PEA septembre 2014

  • TOTAL : Que dire… toujours au top… elle a très bien supporté la « mauvaise période » que mon PEA a vécu. Des dividendes devraient encore bientôt tomber (il y a un acompte tous les 3 mois). Que demander de plus ?
  • SANOFI : Eh beh dis donc, elle a bien poussé celle là. Je ne la connais pas encore très bien mais un 10% en quelques jours ça fait plaisir même lorsqu’on se concentre principalement sur les dividendes.
  • SAFRAN : AH AAAH ! Je savais qu’elle avait les reins solides ma petite chouchoute !! Vous avez vu ça ? Elle était grave dans le rouge la dernière fois et là elle m’affiche un joli 9%.

« T’as eu bobo ma chouchoute ? C’est pas grave, viens faire un câlin à papa ! »

  • GDF SUEZ : Les montagnes russes c’est amusant… tant que le wagon reste sur les rails…
  • LYXOR CAC40 : Le cac se remet de ces émotions on dirait. Certains pensaient le voir s’écrouler mais j’avais un petit espoir de rebond. J’ai décidément beaucoup de chance dans mes pressentiments …
  • LYXOR India PEA : Pour un peu plus de diversité, j’ai trouvé ce tracker qui retrace l’évolution de l’indice MSCI India et qui est éligible au PEA. L’indice MSCI India est représentatif des actions de large et moyenne capitalisation boursière sur le marché des actions indien. Wait and see…

 

 

Le mot de la fin / L’expérience boursière acquise

Je pense que le gros problème, durant cette période, a été ma diversification. En effet, j’ai un tracker cac 40 ET des actions du cac 40. De ce fait tous mes titres sont corrélés. C’est-à-dire que lorsque mes actions (du CAC) baissent, c’est en général que le CAC baisse. Et ce n’est pas bon pour la santé générale du portefeuille car toutes les lignes d’actions sont dans le rouge en même temps.

Le CAC 40 est fort descendu en juillet / août et mon portefeuille m’a globalement fait peur. Tout est rentré dans l’ordre et j’ai eu chaud. Pour tenter de me protéger de ce genre de situation à l’avenir, j’ai donc cherché un moyen de me diversifier de manière géographique.

J’ai pour cela acheté un tracker « MSCI india » qui, d’après l’historique, semble indépendant des sautes d’humeur du CAC40. Ce sera peut-être une erreur, je ne sais pas du tout.

On verra bien ce que ça donne… et vous aurez la réponse certainement dans le prochain suivi de mon PEA !

 

 

,

10 Responses to Gérer mon PEA : suivi n°06

  1. Une Vie Riche et Douce 24 septembre 2014 at 20:32 #

    Bonsoir Seb,

    Ces périodes de baisse du portefeuille ne sont effectivement jamais agréables. J’en ai vécue également une cet été et j’ai en revanche profité de cet épisode pour placer des liquidités disponibles. C’était un défaut que j’avais auparavant et que je pense avoir (pour l’instant), presque éradiqué : dès que j’avais des liquidités il fallait que je les investisse, quitte à le faire sur des actions qui au final, comme tu le dis, ne nous convainquent guère. Cette fois j’ai attendu comme un loup tapis dans le bois 🙂

    • Ecoseb 25 septembre 2014 at 07:23 #

      Salut Jérémy!

      Je suis tout comme toi à tes débuts et j’en ai tiré la même conclusion. A présent, je compte faire le loup moi aussi !

  2. Anonikies 25 septembre 2014 at 12:38 #

    Salut,

    L’été fut chaud, yeah ! … Mais la fin du mois de septembre aussi ! … L’occasion de se tester niveau psychologique, de faire entrer les petits nouveaux comme moi en capital .. Et perso, ce fut riche car il a été difficile de se positionner ce mois d’août et j’ai ouvert mes positions en rouge à chaque fois (Une chaudière qui lâche sur une centrale, un profit warning qui me descend une valeur pendant 8 jours alors que le CAC est au rebond et Total qui plonge suite au détachement de ce mois ci (pour info le détachement était le 23 et le paiement le 26/09 ^^) mais qui nous a fait une remontée hier 🙂

    Le CAC souffre de l’atonie économique Européen mais ses corrections me rassurent plus qu’elles m’inquiètent … D’une part, cela évite la formation de bulles et d’autres part cela permet de travailler des entrées intéressantes. En ce qui concerne ton portefeuille, je ne pense pas que la diversification soit la cause de tes peurs … Aucune valeur n’a résisté et aucun portefeuille basé sur l’Euronext n’a été épargné … Bon l’Inde est émergeant donc il y a certainement des opportunités mais perso, je ne suis pas très chaud pour les trackers avec un peu de recul et toutes les bourses sont amenées à « dégazer » à un moment où à un autre. Sur le plan global, le portefeuille que tu présentes parait intéressant. Je pense cependant que la stratégie n’est pas très claire et les objectifs flous. A l’instar de ton camembert avec des positions très équilibrés, trop à mon goût mais ce n’est qu’une réflexion personnelle. Pour moi la diversité n’est pas l’équité. Il me semble dommage de mettre un GDF par exemple à hauteur d’un Total ! … Je pense que le portefeuille ne reflète la spécificité des actions. Les cycliques entrent selon dans des stratégies plus agressives avec pour moteur, « on y va, on y va pas ! ». Quand on suit la progression de ton PEA, il me semble qu’il y ait un peu trop d’indécision (aller / retour Pernod, Rubis …. que sais ?) et je suis curieux de savoir quelle est le prix de ces indécisions.

    Je pense enfin qu’il manque l’aspect analyse fondamentale et ne prend pas suffisamment en compte les aspects conjoncturels/structurels des variations. SANOFI explose tout parce qu’ils ont des perspectives de croissance liées à l’atteinte de leurs objectifs et la signature de contrats, GDF fluctue parce que son économie est très exposées aux pannes de ses réacteurs, des accusations de pratiques anti concurrentielles, les prix règlementées et la Russie ! …

    J’ai choisi une stratégie de moindre diversification mais plus tranchante. Au sortir du mois d’août des tas de fenêtre se sont ouvertes et je les aient inscrit dans un cadre plus global. EDF en défensive mais aussi à une hauteur plus importante VINCI (le rebond de l’économie ne peut que passer par la construction). Cette dernière ayant dévissé suite à des warnings profits d’une filiale, je ne l’ai ni renforcer ni sorti. Structurellement et fondamentalement, la société semble solide et j’ai tenté de ré-équilibrer en poussant sur Total la veille du détachement et au regard de ses perspectives graphiques …Cette progressivité d’engagement et temporelle a permis de structurer un fond de portefeuille basé sur les dividendes mais pas à n’importe quel prix (si je dois gagner 1 euro par action qui en perd 2 c’est pas possible ^^), en mettant du sens dans la diversification et de la conviction dans les investissements.

    Le thème de ton article, quels sont les louveteaux que vous représentez au sortir du CRAC 40. ^^

    Bonne continuation. 🙂

    • Ecoseb 25 septembre 2014 at 17:41 #

      Salut Anonikies,

      Merci pour cette belle participation !
      Tout comme toi je suis plutôt rassuré de cette petite descente du cac, pour moi c’est signe d’une consolidation pour remonter ensuite 🙂
      Mes positions sont en effet équilibrées car j’aimerais avant de renforcer telle ou telle position, avoir une dizaine de ligne d’action différente. D’ou un GDF en même proportion qu’un Total. A l’avenir, je compte bien faire de Total une grosse position, de même pour Sanofi voire Safran si cette dernière arrête de me faire peur lol.

      Tu as raison, ma stratégie n’est pas claire et les objectifs flous. C’est normal car je teste beaucoup pour apprendre (comme tu as pu le voir avec le tracker India) et surtout je n’ai pas les liquidité que j’aimerais avoir pour construire un portefeuille correcte (le portefeuille que tu vois ici est en construction en plus d’être une découverte des marchés).

      Tu as raison, il y a beaucoup d’indécision. Mais ne t’en fais pas pour moi mes indécisions (moi je préfère appeler ça mes tests) ne me coûtent pas très cher vu mes petites positions.

      Chacun apporte plus ou moins de poids à l’analyse fondamentale. Elle est importante c’est vrai et j’aimerais en tenir plus compte. Seulement, pour le moment, je préfère tester mes capacité dans l’aspect technique de mes analyses (d’où mes aller retour sur certaines positions). C’est comme ça je suis plus technique que fondamental (certains se foutent totalement de l’aspect fondamental, d’autres de l’aspect technique).

      L’analyse fondamentale me parait demander beaucoup trop de temps (temps que je n’ai pas) et d’expérience (que je n’ai pas en plus grande quantité que le temps lol). Je pense qu’une connaissance fondamentale du (des) marché nécessite aussi une longue période d’apprentissage et de récolte d’informations. Je pense qu’un débutant, comme moi, doit avant tout se forger une connaissance du marché avant de miser sur le fondamental car il y a tellement de chose à prendre en compte dans ce genre d’analyse…
      Je pense que je donnerai plus de poids au fondamental après un certain temps passé à avoir étudier les différents contextes des marchés… bref, j’ai besoin de forger mon expérience dans ce domaine et j’estime que ça se fait avec le temps, contrairement à l’analyse technique. Ce n’est que mon humble avis cela dit.

      Je n’ai pas compris ta dernière phrase 🙂

      Bonne continuation à toi aussi !

  3. Emmanuel 25 septembre 2014 at 17:06 #

    Salut Seb

    Pourquoi ne pas avoir pris un tracker baissier type bear sur CAC afin de couvrir ton portefeuille ?
    Tu me diras facile à dire après coup 🙂 mais il me semblait que le marché était incertain au début de l’été ?

    Emmanuel

    • Ecoseb 25 septembre 2014 at 17:18 #

      Salut !

      Tout simplement parce que je n’aime pas ça (et aussi parce que je n’avais pas suffisamment de liquidité).
      Le marché était incertain c’est vrai. Cependant, incertain ne veut pas dire qu’il va chuter et je ne croyais pas en une chute à ce moment là.

  4. Marc Burlet @ Mieux gérer son argent 26 septembre 2014 at 08:22 #

    Salut,

    Les baisses ne font jamais plaisir mais elles font parties du jeu… 😀

    Je me souviens quand j’ai acheté du EDF il y a quelques temps l’action s’est pris -30 % dans le mois qui a suivi…
    Dur dur pour le moral surtout quand on croit dans une action, mais j’ai tenu bon.
    Quelques temps après l’action est remontée puis à faire du +60 % !
    Depuis elle perfore bien et je suis très satisfait, mon seul regret n’est de pas avoir investi quand l’action était au plus bas 🙂

    Seb si je regarde ce que tu fais dans ton PEA je remarque que tu as n’a pas une mais plusieurs stratégies en même temps.
    Tu fais du buy&hold (tu converse) les actions qui performant bien et t’offres un bon dividende.
    Tu joue aussi du côté des plus-values en achetant et vendant des actions qui ont atteint tes objectifs.
    Je met volontairement de côté le cas de Rubis que tu as vendu direct car tu le sentais mal.

    Du coup je me demande si tu as une stratégie ou si tu t’adapte au fil de l’eau 😉 ?

    Pour le fond MCSI India je ne sais pas trop quoi te dire car je ne connais pas l’économie de ce pays.
    Néanmoins c’est un grand pays avec une population qui ne cesse de croitre et va atteindre des sommets.
    Il faut bien que toutes ces personnes consomment pour vivre et pour leurs loisirs.
    Il y a donc une bonne cartouche à jouer dans les années à venir.
    Toute la question est de savoir si tu arrives sur le marché au bon moment ou en avance.

    A bientôt 🙂
    Marc.

    • Ecoseb 26 septembre 2014 at 18:38 #

      Salut !

      En fait, j’ai une stratégie de dividende. Dans le cadre de cette stratégie, j’achète des actions que je ne souhaite surtout pas vendre (Safran, Total, et peut-être Sanofi).

      Seulement, je teste des choses (beaucoup / trop) notamment avec certaines actions que j’achète et que je vends… Pourquoi je fais ça ? Je profite simplement d’avoir un accès au marché pour voir si je n’irai pas plus loin plus tard avec un autre compte titre réservé à la spéculation.
      Ces essais m’ont notamment permis de voir que je ne disposais pas de suffisamment de temps à l’heure actuelle pour le faire. Je continue donc d’apprendre en testant et découvrant des choses avec le PEA (c’est pourquoi parfois il y aura des trucs chelou dans mon suivi).

      Je pourrais cacher tout ça et ne vous parler que des actions qui entrent dans le cadre de la stratégie dividende. Mais j’ai fait le choix de tout montrer. Le but étant de montrer l’évolution du PEA d’un Monsieur TousLeMonde qui apprend, teste et fait des erreurs aussi… mais je veux aussi montrer aux gens que les erreurs qu’on fait, et qui font que la plupart des gens sont effrayés par la bourse, ne sont pas si dramatiques et que même lorsqu’on est débutant, on a beaucoup à gagner en sautant le pas (à condition d’avoir la tête sur les épaules et d’investir de l’argent dont on a pas un besoin expresse etc etc.).

  5. Anonikies 28 septembre 2014 at 14:42 #

    Yeah ! … Merci …

    Pour les louveteaux, je trouvais plus adapté que les Loups pour les débutants que nous sommes et le CRAC 40 faisait référence à des petites bafouilles lâchées cet été :

    Je reviens au sens de mon intervention. L’analyse graphique sert la tendance et nous sommes sur une logique de range depuis septembre. De là, les connaissances fondamentales paraissent indispensables et les analyses de conjonctures également. Je me suis engagé sur Vinci 10% trop tôt à contre courant de tout mais je ne sort pas pour l’instant parce que les fondamentaux sont là ! … C’est ce qui préside à ma décision. Les résultats graphiques ne donnent pas le même point de vue ! … Il me ferait perdre en sortant sans me garantir une position plus confortable. C’est un peu comme aux échecs, il ne faut « jamais » reculer le pion que l’on a positionné. « Jamais » jusqu’à un certain point quand même ^^. Donc en pratique cela veut dire réfléchir avant et remettre en cause à la marge … Dans le cas de Vinci, je lui réserve une fonction de voiture balai sur le rendement avec des objectifs de perte raisonnable Un plombage qui en bonne valeur cyclique à les potentiels de rebond moins je l’espère ! … Faire un aller retour sur une autre valeur expose à d’autres inconnues sans pour autant augmenter le rendement du portefeuille. Le marché est spéculatif et les requins écument les stops … Ils se font les dents sur les petits investisseurs frileux … Et je ne pense pas que les louveteaux aient les reins assez solide pour suivre leurs cadences.

    La seule porte de salut (pour sortir des portes de saloon, voir la vidéo) serait un retour du CAC sur ses 4500 points mais les catalyseurs ne sont pas là. Il corrige jusqu’à 4350 et l’indice semble prendre un peu de mouvement au regard des 4 dernières cotations … Jusqu’au 4 400, le marché est vendeur et les traders se régalent en intraday … Nous sommes hors de position avec des entrées modestes (entre 500 et 1500) et une absence de tendance. Le CAC montre des fragilités et il est question d’aller chercher les valeurs une par une si l’on suit les analystes … Donc hors période « swing trading », l’étude globale des sociétés au cas par cas reste une méthodologie fiable pour entrer en position. Ce qui renvoi à la diversification, Dans un marché aussi tendu, avec peu de liquidité, il faut taper juste ou dévisser ! … 10 valeurs à gérer sur un indice en baisse c’est chaud ! … C’est un peu comme naviguer toutes voiles dehors par mauvais temps. Le volume des investissement ne permettant pas de repli stratégique dans une dynamique à la vente spéculative et ça c’est du fait de la faible liquidité, c’est perdant sur le moyen terme. Par aller retour spéculatif à court terme ! … ^^

    S’étendre sur marché inconnu même émergeant qui confirme une bonne orientation c’est se tirer une balle dans le pied et hasardeux dans le cadre d’un PEA qui mise lui sur des valeurs tricolores et un marché européen occidentale … Je comprend dès lors la volonté d’ouvrir un compte titre pour utiliser le potentiel complet des marchés mais je pense que tant que l’on ne maîtrise pas les composantes de son environnent, on bouge pas ^^. Dans le cadre de l’investissement, le temps semble une donnée essentielle. Le PEA un cadre sécurisant et propice à l’apprentissage. La correction du prix de revient sur un compte titre demande d’engager des volumes importants (impôts et taxes sous-jacents) et des connaissances affirmées pour envisager de la rentabilité … Nous en revenons aux objectifs planifiés, la réalisation, évaluation, ré-adaptation ! … Lisibilité et transparence, accès à l’information et approche stratégique quantifiable ! … La boucle est bouclé; ici où ailleurs, le principe reste le même ^^

    Il me semble qu’il faut faire attention à ne pas confondre diversification et dispersion. ^^

    Have a fun !

    http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/le-match-des-traders-jean-louis-cussac-vs-giovanni-filippo-dans-intacgrale-placements-1609-315656.html

  6. Anonikies 28 septembre 2014 at 14:44 #

    La référence au CRAC 40 ^^

    http://anonikies.blogspot.fr/search/label/CAC%2040%3B%20Euronext

    Have a fun

Laisser un commentaire

Powered by WordPress. Designed by WooThemes