2 idées reçues à propos de l’enrichissement

 

 


Pour devenir riche, il faut un diplôme de grande école et un job dans une grande entreprise. 

Ok… c’est sûr qu’avoir un beau diplôme et être cadre dans une grande entreprise ça aide à avoir un beau salaire et par conséquent ça aide à s’enrichir. Mais gardez en tête qu’avoir un gros salaire n’est pas une condition sine qua non pour être riche.

Certains, avec ce que l’on peut considérer comme étant un gros salaire, finissent dans le rouge à la fin du mois car ils vivent malgré tout au dessus de leurs moyens.

Avoir un bon salaire, aide à s’enrichir (à condition de gérer son budget) mais ce n’est qu’une des nombreuses manières d’y arriver.

Ce qui est sûr et certain, c’est que si vous ne passez pas à l’action, vous resterez au même stade (sauf héritage d’un vieil oncle d’Amérique).

Il faut donc se sortir un minimum les doigts, et surtout, apprendre à accepter le risque. Car oui, si on veut s’enrichir, il va falloir en prendre un minimum. Plus vous voudrez une richesse rapide et plus vous devrez prendre de risques. Le risque et la notion d’investissement sont indissociables alors commencez à vous y habituer. Tout l’art réside dans l’équilibre entre le risque et les gains espérés.

Quoi qu’il en soit, il faut passer à l’action. Ce n’est pas en restant devant la TV en espérant décrocher la super cagnotte du loto que vous vous enrichirez. Le premier passage à l’action, vous le savez, c’est établir un budget et mettre de côté systématiquement, chaque mois, un petit pécule (10% de votre salaire est parfait mais même 5% est un très bon début !) Plus tard vous investirez cet argent mis de côté et c’est là qu’interviendra votre faculté à accepter le risque.

investir argent

 

Pour investir il faut un gros capital 

Ça pourrait aider à s’enrichir plus vite. C’est sûr. Mais un gros capital n’est pas nécessaire pour commencer à s’enrichir. Car vous pouvez utiliser les leviers mis à votre disposition (mais attention avec les leviers, le retour de bâton peut faire mal)

L’astuce réside dans le fait de trouver un emprunt et de s’assurer que les revenus générés par l’investissement soient supérieurs aux mensualités de l’emprunt. Alors attention, je ne vous dis pas que c’est simple… mais c’est possible.

Par exemple, savez-vous qu’il est possible d’investir dans l’immobilier sans dépenser un seul centime ?

Evidemment, vous aurez plus de chance de voir le crédit accepté si vous montrez que vous avez confiance en votre projet en y investissant un certain apport. Mais l’investissement peut-être financé en totalité par  un emprunt couvrant les dépenses liées à l’acquisition de l’objet de l’investissement. Pour un bien immobilier par exemple, on parle d’emprunt 110% qui prend en compte toutes les dépenses liées à l’acquisition comme les frais de notaires, de dossiers etc…

Vous comprenez donc que la première difficulté c’est d’avoir un banquier qui vous fait confiance. Et en gérant votre budget convenablement, vous lui montrerez qu’il peut vous faire confiance.

Dans le cas d’un investissement locatif par exemple, il vous faudra un super bon dossier sur un bien qui s’autofinance pour rassurer votre banquier. Si vous avez bien choisi votre bien vous ne peinerez pas à trouver des locataires dont les loyers rembourseront le crédit. Et, au bout de 25 ans, par exemple, vous seriez propriétaire d’un bien immobilier pour lequel vous n’aurez rien sorti de votre poche (le retour sur investissement est en fait infini).

 

 

 

 

Par exemple :

Mensualité du crédit immobilier : 500€

Loyers mensuels perçus : 600€

L’investissement peut générer plus que la mensualité et pouvez jouir d’un petit bénéfice (ici 100€) qui pourra être réinvesti, ou consacré à l’entretien du bien ou qui payera divers frais.

L’effet de levier ici c’est utiliser l’argent que vous n’avez pas (celui de la banque et celui des locataires) pour financer votre bien immobilier.

L’emprunt 110% est difficile à obtenir, mais vous pouvez faire un apport de 10 000€ par exemple. Qui n’est pas un capital important pour l’immobilier.

Il est donc tout à fait possible de s’enrichir sans forcément avoir un capital important dès le départ. De plus, vous pouvez multiplier ce genre d’opération (mais attention, cela impliquera aussi des risques qu’il faudra chercher à minimiser).

On l’a vu précédemment, il est aussi possible d’investir en bourse à partir de 500€. Un gros capital va vous aidez c’est sûr, mais vous pouvez commencer à vous enrichir avec peu d’argent.

Le mot de la fin 

On le comprend donc bien, pour s’enrichir, avoir des revenus (un salaire) et un minimum de capital est préférable. On pourrait se passer de capital dans certains cas, mais difficilement du revenu d’un salaire au départ. Si vous êtes sans emploi, et vivez uniquement grâce aux aides de l’Etat, il est clair que vous aurez beaucoup de difficulté à bâtir un empire immobilier.

Lorsqu’on démarre de zéro, le minimum à faire je pense pour espérer s’enrichir, c’est de trouver un travail. Le gros problème, de nos jours, c’est que ce n’est pas si simple.

Alors si vous avez un emploi, réalisez à quel point l’opportunité est belle. Car avec un emploi, vous avez la force de briser vos chaines et vous libérer du « système » tout en profitant de ses rouages.

 

,

No comments yet.

Laisser un commentaire

Powered by WordPress. Designed by WooThemes