Indépendance Financière : S’organiser est la clé du succès 2


 

 

Je reçois de plus en plus d’invitations pour participer à des événements inter-blogueur et je dois avouer que j’aime ça ! Ça me permet de trouver de l’inspiration pour des articles et parfois ça me permet aussi de sortir un peu des sujets que j’aborde. Sans trop m’en éloigner non plus, je ne vais pas me mettre à vous parler de cuisine sur Econosphere.fr (mince je viens de le faire là …). Le présente article participe donc à l’événement Inter blogueurs «  meilleures astuces pour améliorer sa productivité» à l’Initiative de Alain Xavier auteur du blog : http://www.loidelattraction-bonheur.com

Bref, cette nouvelle invitation porte sur le thème : « Les astuces pour améliorer sa productivité » . Je ne pense pas que le mot « productivité » ait vraiment sa place sur Econosphere.fr mais pour moi ce mot rime avec « organisation » (oui je sais je suis un mauvais poète). Et pour moi, l’organisation est une clé de voûte lorsqu’on souhaite atteindre l’indépendance financière. C’est pourquoi j’ai accepté de participer à l’événement.

 

Quel rapport entre indépendance financière et organisation ?

Je suis de ceux qui pensent que l’organisation est nécessaire pour tout. Même lorsque je joue aux jeux vidéo, je m’organise : « Alors… je fais d’abord cette quête, ensuite je tue ce zombie sur ma route et je rentre en ville pour acheter une meilleure épée…« 

Et je suis convaincu, ça me parait même évident, qu’être organisé est un atout considérable pour atteindre ses objectifs, notamment celui de vivre libre et indépendant financièrement.

Pour goûter à l‘indépendance financière, vous aurez à accomplir un certain nombre de taches. La création de revenus supplémentaires vous demandera du temps pour vous former, pour étudier vos placements ou vos activités rémunératrices.

Si, comme pour moi, le blogging est une source de revenu pour vous, vous voyez bien que cela est beaucoup plus difficile sans organisation. Il faut s’informer, écrire des articles, gérer la maintenance du blog, optimiser son référencement, entretenir le contact avec vos lecteurs et avec vos partenaires … entres autres choses. Il est donc clair qu’il faut un minimum d’organisation pour bloguer.

Mais c’est exactement la même chose pour la gestion d’un PEA par exemple… Il faut se former, étudier les cours et les données économiques des entreprises (voire des pays), surveiller ses actions, gérer son portefeuille, faire attention à la fiscalité… bref, cette activité demande elle aussi d’être bien organisé.

Maintenant, imaginer que vous ayez ces deux activités… et que vous souhaitiez un jour vous lancer dans entrepreneuriat, puis dans l’immobilier… Ah oui, j’oubliais … tout en continuant votre activité de salarié… Vous voyez où je veux en venir ?

Si vous voulez être indépendant financièrement, vous devrez être organisé pour gérer vos sources de revenus afin d’augmenter leur rendement et donc votre « productivité » !

 

Ma méthode imagée d’organisation

Alors je vous le dis tout de suite, je ne suis pas expert de l’organisation et cette méthode est simplement celle que je me suis faite au fil de mes expériences. Elle a surement déjà été créée par un cador de l’organisation et je n’ai pas l’intention de m’en accaparer les mérites. Les critiques non plus d’ailleurs. Elle marche pour moi alors je vous en fait part. Mais si cela ne marchait pas pour vous, je n’y suis pour rien on est bien d’accord 🙂

Pour imager un peu mes propos, je vais d’abord vous parler de la piscine à boules de mon fils. On peut y mettre des boules énormes et des petites bouboules. Quand je la remplis avec les grosses boules j’en mets peu et il y a plein d’espaces vides. Mon fils trouve ça moins marrant car il n’a pas l’impression de « nager » dans les boules.

Si je la rempli de petites boules, il y a moins d’espaces vides et la natation boulistique est possible. Mais j’ai d’énormes boules (aucune connotation) qui traînent dans la maison et là c’est moi qui trouve ça moins marrant.

Mais je peux aussi faire un mix ! Je mets d’abord les grosses boules dans la piscine et je comble les espaces vides avec les petites bouboules. Mon fils peut continuer à se prendre pour un Manaudou et en plus il a l’impression qu’il y a plus de boules dans la piscine! Tout le monde est content !

Les petites tâches quotidiennes, les trucs chiants que vous avez à faire sont vos petites bouboules. Si on commence par faire ces tâches, on en rempli ses journées (la piscine) et on a l’impression de ne pas avancer (natation boulistique difficile). Alors, commencez à remplir votre planning avec des tâches importantes, puis combler avec des tâches de moindre importance, et faites les trucs qui ne sont pas nécessaires en dernier, mais faites en quand même pour optimiser votre temps (et bien remplir votre piscine à boules).

 

 

 

 

Voici comment je procède …

 

Voilà comment je m’organise

Je commence par donner des priorités à mes tâches. Je cherchez les trucs à faire, les rendez-vous etc. qui sont très importants pour moi. Ce sont mes priorités n°1 que je note P1. Puis je note les tâches qui sont moins importantes : P2. Et enfin, celles qui ne le sont pas du tout : P125482… mais non, je déconne P3 évidement.

Sur un papier, avez mon petit crayon je dessine un tableau à trois colonnes (P1, P2 et P3 vous l’aurez devinez). Dans la colonne P1, j’inscris les priorités n°1 de la plus importante à la moins vitale. Je fais ensuite la même chose pour la colonne P2 avec les priorités 2 et pour la colonne P3 avec les trucs chiants à faire.

Ensuite j’alloue du temps à chaque tache en commençant par les P1, particulièrement par celle que j’estime la plus importante. Je lui dédie le temps qu’il faut dans ma journée. Si c’est quelque chose de rapide à faire, j’embraye directement sur la P1 suivante. Je ne fais pas plus de 2 P1 par jour. Les autres P1 seront à faire les autres jours de la semaine.

Une fois la P1 du jour réalisée, je m’occuper des P2 dans leur ordre d’importance estimée. Je réalise 2 ou 3 priorités 2 cette journée (voire un peu plus si vos P2 peuvent se faire rapidement). Mais je ne les accomplis que si la P1 est terminée.

Puis, généralement en fin de journée, je fais quelques P3, en générale elles sont nombreuses. Je ne me soucie pas du nombre de P3 que je boucle car ce ne sont que des petites choses rapides à faire. Ces tâches sont nécessaires certes, mais ne sont pas primordiales et ce n’est pas la mort si je ne les fait pas toutes en un jour…

 

Missions accomplies !

Le lendemain, je recommence avec la P1 suivante. Au cours du temps, mes listes de P1, P2 et P3 se vident et j’ai vraiment la satisfaction d’avancer même si d’autres P font régulièrement leur entrée dans mes colonnes. Parfois, une nouvelle priorité peut venir tout chambouler. Mais no stress, si c’est quelque chose à faire impérativement, la P1 de demain matin attendra l’après midi ou le lendemain matin.

Voilà donc ma manière de faire pour accomplir les différentes tâches que je me suis fixées. Je réalise des taches importantes et de moindre importance en stressant un peu moins. Car souvent je stresse à cause des petites choses à la con… Mais surtout j’avance vers mon succès ! J’espère que cela vous inspirera pour vous trouver ou améliorer votre méthode d’organisation.

Je suis toujours preneur de nouvelles astuces alors à vos claviers et expliquez moi dans les commentaires les petits trucs qui vous aident à vous organiser !

 

 

 

 


Laisser un commentaire

2 commentaires sur “Indépendance Financière : S’organiser est la clé du succès

  • xola29

    Merci pour ce partage, tu t’es trouvé une bonne organisation tout seul en tout cas.
    Sinon, il y a un bouquin très intéressant qui traite se sujet et qui je pense devrait t’intéresser. S’organiser pour réussir : Getting Things Done de David Allen.
    N’hésites pas si tu à l’occasion de le lire.