« I have a dream » : l’indépendance financière 9


 

 

 
 

Il y a 50 ans, Martin Luther King prononçait, dans son célèbre discours, cette phrase : « I have a dream ». A l’époque, il avait un rêve fou : L’égalité des gens quelque soit leur couleur de peau. Ce rêve paraissait irréalisable pour beaucoup de gens. Et pourtant, certes des décennies après, c’est Barack Obama qui siège à la Maison Blanche. Le rêve de Luther King s’est réalisé (il y a encore des dérives mais ne polémiquons pas).

Rêvons d’indépendance financière

Comme quoi, même des rêves qui paraissent totalement irréalisables aujourd’hui pourraient devenir réalité demain. A condition de se bouger et d’agir pour s’en donner les moyens. Mon rêve à moi, et certainement le votre aussi si vous êtes ici, est beaucoup plus égoïste. Je rêve d’indépendance financière. Ce rêve est quand même plus facilement réalisable que pouvait paraître celui de Martin Luther King dans l’Amérique de 1963. Vous ne trouvez pas ?

Alors pourquoi ne pourrai-je pas faire de mon rêve une réalité ? Pourquoi ne le pourriez-vous pas vous aussi?

L’indépendance financière c’est avant tout un objectif 

C’est quoi l’indépendance financière ? C’est le fait de ne plus dépendre financièrement de son salaire. C’est gagner suffisamment d’argent de manière passive pour vivre comme on l’entend sans échanger son temps contre un salaire.

Avant toute chose, vous devez savoir ce qu’est l’indépendance financière pour vous. Eh oui, ce qui permet à certains de ne plus être entièrement dépendant de leur salaire ne le permettrait pas pour d’autres. Cela dépend de votre train de vie. Si vous aimez voyager, les grosses voitures et la vie de luxe, vous aurez besoin d’une somme importante pour vivre. Les revenus passifs devront donc être beaucoup plus importants que si vous viviez comme un ermite.

Si vous tenez un budget, vous savez exactement quelle somme serait nécessaire pour vous faire vivre sans avoir à travailler. Cette somme, c’est le montant minimal à gagner via des revenus passifs pour entrer dans l’indépendance financière.

Vous avez donc un objectif chiffré. Reste à savoir comment il est possible d’atteindre cet objectif, sous quelles conditions et en combien de temps.

Trouvez le chemin qui vous mènera à l’indépendance financière

Parcourir le chemin vers l’indépendance financière ne sera pas une promenade de santé. Vous devrez faire face à de nombreux obstacles. Il faudra comme combattre la procrastination et surtout vaincre la peur d’investir. Car chaque investissement comporte un risque anxiogène qu’il faut maîtriser. Une fois cette peur vaincue, vous oserez acheter des actifs (biens immobiliers, actions …) dont les revenus vous permettront de ne plus dépendre uniquement de votre salaire.

Le but est de faire en sorte que la part de revenus générés par vos actifs soit de plus en plus grande. Ainsi, la part de votre salaire (donc la dépendance à votre travail) diminuera jusqu’à un stade où vous pourrez vous en passer.

Un exemple de chemin vers l’indépendance financière

Imaginons l’avenir d’un jeune homme de 25 ans, Martin. Il aimerait devenir indépendant financièrement par le biais de placements immobiliers.

Martin décide de faire un planning idéal et simple en supposant que tout se déroule sans problème, juste pour voir ce que ça donne :

 

 

 

 
  • Il peut épargner 3600€ par an à 7%.
  • Au bout de 9 ans, il disposerait d’un capital d’un peu plus de 50000€. Il pourrait donc acheter un appartement et le louer. Le revenu net de cet actif serait directement investi sur son placement à 7%.
  • Il calcule que 6 ans plus tard il pourrait alors acheter un nouvel appartement, le louer et réinvestir les revenus du loyer.
  • Il pourra renouveler l’opération autant de fois que nécessaire.
  • Il se rend compte que dans l’idéal, à  50 ans il pourrait être propriétaire de sa résidence principale et de plusieurs appartements loués qui lui rapporteraient de quoi vivre sans travailler. Le rêve de retraite à 50ans de Martin prend forme dans la réalité.

L’indépendance financière : c’est possible !

C’est « mathématiquement » possible. Ça ne sera pas simple, mais sur le papier ça marche !

Il suffit de faire en sorte que ça arrive, et arrêter d’espérer que ça nous tombe tout cuit dans le bec sans s’être sorti les doigts du … nez.

Vous rencontrerez des problèmes (rendement du placement qui s’écroule, vacances locatives…). Ils vous ralentiront mais ne vous empêcheront pas d’atteindre votre but. Vous devrez faire face et ne pas abandonner car vous savez que vous pouvez y arriver (trouver un autre placement, mieux étudier l’achat de vos biens immobiliers, etc…).

Ça ne se fera pas tout seul et sans agir. Mais c’est possible. Après son discours, Luther King n’est pas resté les bras croisés à attendre que son rêve se réalise.

A présent vous savez quoi faire : Constituer une épargne de précaution et investir chaque mois dans un placement avec un bon rendement (pas facile mais possible). Après un certain temps, vous savez que vous pourrez acquérir des actifs dont les revenus viendront gonfler les sommes investies. Cela vous permettra d’acheter d’autres actifs plus rapidement donc d’investir plus, et ainsi de suite jusqu’à atteindre le revenu mensuel désiré pour vivre sans travailler.

N’hésitez donc pas à faire votre propre planning idéal avec votre capacité d’épargne et vos ambitions. Ca ne vous coûtera rien et concrétisera un peu plus votre rêve d’autonomie financière.

Pour aller plus loin

Je vous ai préparé un modeste livret sur le thème de l’indépendance financière. Pour l’obtenir il suffit de vous inscrire à la Newsosphere. Si vous ne voulez pas vous inscrire, vous pouvez obtenir un aperçu de l’e-book simplement en soutenant le blog. Je vous offre donc un PDF ou j’explique exactement comment j’ai fait le planning idéal de mon indépendance financière.

Pour recevoir ce PDF, partagez cet article sur Twitter ou Facebook en cliquant sur l’image ci-dessous. Et en échange de ce généreux clic, vous pourrez télécharger le PDF. Vous aurez alors une vision, certes idéale, mais réalisable, du chemin vers votre indépendance financière !indépendance financière liberté

 

 

 

 


Laisser un commentaire

9 commentaires sur “« I have a dream » : l’indépendance financière

  • delphine

    Bonjour,

    Intéressant ton article, j’ai lu ton petit pdf pour ton planning
    Je compte faire à peu prés comme toi
    Peux tu me dire quel est ton placement à 5% ?
    Par contre vers chez moi un studio coûte bien plus que 50 000 euros malheureusement

    • Ecoseb Auteur du billet

      Bonjour Delphine,

      Je n’ai pas encore de placement à 5%, dans l’article sur une banque pour mon PEA j’explique que je vais en ouvrir un. Mais j’ai pris du retard je procrastine trop lol. C’est avec lui que je compte placer à 5% (je vais tenter en tout cas).
      Sinon tu as les assurances vie en unité de compte qui peuvent rapporter 5% voir plus j’imagine. J’ai cru voir des 12-13% (brut) sur certain site de banque (attention aux miroirs aux alouettes).
      Tu peux aussi voir avec les OPCVM (sicav etc ). Cyril présente une sélection qui parait vachement intéressante sur son blog meilleur-sicav.com
      Seulement attention, si tu as un placement à 12% (par exemple), les actifs dans lesquels tu investiras grâce aux gains de ton placement devront être supérieur à 12% sinon ça ne vaut pas le coup et autant laisser l’argent sur le placement. L’important n’est donc pas tant le prix de l’actif que tu achètes mais surtout sa rentabilité.
      Dans ma région, certaines villes sont très chères en ce qui concerne l’immobilier. Mais au voisinage de ces villes on peut trouver des affaires. Cela dit, l’immobilier n’est pas une condition sine qua non.
      Dans mon planning le placement sert un peu de tremplin pour acheter des actifs d’un prix relativement important. Mais on pourrait imaginer un planning basé sur des actifs moins chers avec une bonne rentabilité (garage ou parking par exemple) tout en se passant d’un placement. Ou même faire l’inverse : Acheter de petits actifs dont les revenus seront placés sur un placement à fort rendement.
      Ce que j’ai cherché à montré c’est avant tout qu’il est possible mathématiquement d’atteindre ses objectifs. Même l’indépendance financière. Il faut juste prendre la peine de les noter sur papier, de trouver un moyen de les atteindre et de suivre son cap du mieux possible.
      Evidemment, on peut améliorer mon exemple d’une infinité de manières en fonction de ses propres choix, envies ou opportunités.

  • delphine

    Ok merci pour ta réponse
    Je procrastine un peu aussi la dessus
    j’avais commencé à étudier les différents placement
    Donc soit je vais prendre un PEA + assurance vie ou un seul des deux.

    • Ecoseb Auteur du billet

      Salut Ludovic,

      Merci pour ton commentaire. Tu peux avoir le livret en cliquant sur la petite image « tweet like » à la fin de l’article. Tu le recevras en échange d’un petit tweet ou d’un j’aime facebook.
      Sinon tu peux avoir une version plus complète en t’inscrivant à la newsletter (bientôt il y aura un nouvel e-book pour fêter le passage à un logiciel de newsletter un peu plus pro ;))
      Je te remercie pour l’intérêt que tu portes au blog. Si tu as un soucis pour avoir l’e-book ou le livret n’hésite pas à me contacter directement à contact@econosphere.fr

      A bientôt 😉

  • Xola

    Bonjour, je viens de découvrir ton article et par la même occasion le blog, c’est vraiment très intéressant, je vais de suite faire un tour sur les autres posts!

    • Ecoseb Auteur du billet

      Salut Xola !

      Ravi que cet article t’ait plu. J’espère que tu seras aussi satisfait du reste du blog et que tu y trouveras des infos tout aussi intéressantes 🙂