Le PEA : Plan d’Epargne en Actions


 

 

Pour espérer atteindre l’indépendance financière, il faut investir dans des actifs comme des actions. Et pour faire des investissements en bourse, vous pouvez ouvrir un Plan d’Epargne en Action. Etant donné que je compte prochainement en ouvrir un PEA, je vous le présente ici au cas où vous ne connaîtriez pas ce produit.

Le PEA permet d’acquérir des actions et des titres d’OPCVM (Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières), et de bénéficier d’une exonération d’impôt sur les dividendes et les plus-values.

 

Qui peut en bénéficier ?

Si vous êtes domicilié fiscalement en France, vous pouvez ouvrir un PEA (et un seul). Vous et votre conjoint marié ou pacsé, pouvez détenir chacun un PEA. Vos enfants mineurs ou majeurs rattachés à votre foyer fiscal ne peuvent en avoir un.

 

Fonctionnement

Vous pouvez ouvrir un PEA en signant « un contrat » dans une banque ou une entreprise d’assurance. La date d’ouverture correspond à la date de votre premier versement. C’est en fonction de cette date que s’établira la fiscalité à laquelle vous serez soumis.

  • PEA bancaire : constitué d’un compte en espèce pour les liquidités et d’un compte titre pour les valeurs mobilières.
  • PEA assurance : devient un contrat de capitalisation en unités de compte (UC).

Cet article de linternaute.com vous apportera plus de détails quant à la différence entre ces deux types de PEA.

Les versements sur un plan d’épargne en actions se font en numéraires (c’est-à-dire en euro par exemple) en une ou plusieurs fois, et les virements de titres sont interdits. Cela signifie que vous ne pouvez pas transférer des actions d’un compte à un autre.

Les sommes versées ne peuvent excéder  132 000€ par PEA. Elles alimenteront le compte espèce et permettront d’acheter des titres qui seront alors inscrits sur le « compte titres » du PEA. Tant que les versements restent sur le compte espèce, ils ne sont pas rémunérés.

Un PEA vous limite dans les titres que vous pouvez acheter :

 

 

 

 
  • actions et titres assimilés de sociétés dont le siège social est situé en France ou dans un État membre de l’Union européenne, en Islande ou en Norvège et qui sont soumises à l’impôt sur les sociétés ou à un impôt équivalent
  • OPCVM (Sicav et FCP) investis à 75 % en actions et titres assimilés mentionnés ci-dessus. Le blog de Cyril, Meilleures-SICAV.com, pourra vous aider si vous souhaitez investir dans les SICAV.

 

Les retraits

Vous pouvez retirer de l’argent de votre PEA. Mais sachez que le fonctionnement de votre PEA et sa fiscalité changeront en fonction de quand vous effectuez votre retrait.

  • Retrait avant 2 ans : imposition de 22,5% des gains nets. Un retrait entraîne alors la clôture du PEA.
  • Retrait entre 2 et 5 ans : imposition de 19% des gains nets. Un retrait entraîne alors la clôture du PEA.
  • Retrait après 5 ans : exonération d’impôts. Un retrait entraîne alors la clôture du PEA.
  • Retrait après 8 ans : exonération d’impôts. Les retraits n’entraînent plus la clôture du PEA. Mais après le premier retrait, les versements ne sont plus possibles.

Les retraits du PEA sont soumis aux prélèvements sociaux (15.5%) quelque soit la date des retraits.

Vous voyez, le meilleur moment pour ouvrir un Plan d’Epargne en Actions est le plus tôt possible. Plus tôt vous l’ouvrez, plus tôt vous bénéficierez des avantages fiscaux.

 

Les risques

Investir dans un PEA signifie, vous l’aurez compris, investir sur les marchés boursiers. Cela comporte donc un risque pour votre capital (comme tout investissement). Vous devez donc bien connaitre les marchés et leur fonctionnement avant de vous lancer, afin de limiter ces risques. C’est pourquoi il est aussi nécessaire d’avoir une stratégie d’investissement et ne pas faire n’importe quoi juste parce que quelqu’un vous dit de le faire.

Je vous l’accorde cet article est un peu chiant, mais il est nécessaire pour ceux qui sont moins familiers avec la bourse. Comme je compte ouvrir un PEA et vous en montrer l’évolution dans ce blog, c’est tout de même plus pédagogique de donner un minimum de détails sur ce qu’est le plan d’épargne en actions.

 

Suivez ce lien, pour voir les autres articles du suivi de mon PEA !

 

 

Laisser un commentaire