Relativiser le prix du Savoir

 

 

Je vous le dis souvent, la formation et l’apprentissage sont nécessaires avant d’investir. Mais parfois, souvent même, les formations sont payantes et paraissent chères, surtout quand les formations sont de qualité. C’est le cas pour la bourse comme pour les autres domaines. Quand j’ai cherché à me former, j’étais confronté à ce problème, les formations me paraissaient beaucoup trop chères…

Une formation de qualité, et donc payante, peut au final vous rapporter plus que son coût si vous l’achetez. Dans le pire des cas, vous former vous coûtera beaucoup moins que ce que vous perdrez en vous lançant sans formation…

prix du savoir

 

Le prix des formations

Vous trouverez sur le net des tas de formations en tout genre : de « Comment faire pousser des carottes sur un toit » à « Comment devenir riche en glandant en slip toute la journée« . Chacune répond à un besoin et par conséquent a un coût. C’est comme ça, c’est le commerce.

Un mec qui n’a pas de jardin et adore les carottes est peut-être prêt à payer cher pour apprendre à en faire pousser sur son toit…Une telle formation pourrait-être vendue 150€ et ce mec l’achèterait. Est-il fou ? Pour vous, oui, il l’est certainement. Car vous, vous ne voyez aucun intérêt à acheter une formation pour des carottes alors qu’il suffit d’en acheter. Mais pour lui ça vaut le coup. Il aime savoir ce qu’il mange… et préférerait vraiment manger ses propres carottes… Et qui sait, il pourrait même en offrir à ses proches qui aiment les carottes tout autant. Il pourrait même en vendre !

Bref, un prix doit correspondre à votre besoin avant tout. Si une formation vous parait trop cher par rapport à votre besoin alors elle l’est certainement. Et dans ce cas passez votre chemin. Ou alors, ce besoin n’en est peut-être pas vraiment un. Si vous trouviez une formation de trading à 150€ vous l’achèteriez ?

Certains d’entre vous diront à coup sûr « Bah oui c’est pas cher pour tout ce que ça m’éviterait de perdre en faisant des erreurs de débutant ! ».

D’autres diraient à coup sûr « Non, ça vaut pas le coup, c’est trop cher. Je ne veux/peux pas dépenser 150€ dans une formation… »

Ceux pour qui la formation est trop chère pourraient se demander si leur besoin de connaissance est vraiment important en ce moment. Car si leur besoin est faible, effectivement cela leur paraîtra extrêmement cher. Peut-être est-il alors préférable pour eux de se diriger vers des formations gratuites mais qui ne leur apporteront peut-être pas tout ce qu’ils attendent.

 

 

 

 

 

Compter autrement pour mieux relativiser

Que ce soit pour une formation ou pour tout autre chose, j’aime compter en « Jeux vidéo Playstation » pour relativiser le prix des choses qui me paraissent chères. Car pour mon plaisir et ma passion des jeux vidéo, je serai capable d’acheter un jeu sur un coup de tête. Voire même deux. Et pourtant, un jeu coûte cher…

Payer quelque chose (une formation ou quelques livres) 150€ par exemple me parait cher. Et vous?

Pourtant ces 150€ de bouquins ne seraient que l’équivalent en coût de 2 jeux vidéo…Ces livres vont répondre à mon besoin et m’apporter les connaissances que je recherche… en fin de compte, je serais prêt à sacrifier 2 jeux pour ce qu’ils vont m’apporter… au final, ce n’est pas si cher.

Pour vous 2 jeux vidéo c’est peut-être extrêmement cher et vous ne pouvez relativiser avec ça. C’est normal, le jeu vidéo n’est pas une passion ou un besoin pour vous. Mais peut-être fumez-vous ? Vous achetez combien de temps de clopes avec 150€ ? Vous ne fumez pas ? Peut être que vous aimez les films. Combien de ciné en amoureux et de bluray / DvD vous vous payez avec 150€? Vous n’aimez pas les jeux vidéo, vous ne fumez pas et n’êtes pas cinéphile ? Peut-être que vous aimez la bonne bouffe? Combien de resto vous faites avec 150€ ?

Alors, avez vous compté combien « d’objets de votre passion » vous coûterait une formation ou des bouquins d’une valeur de 150€? Ça vous parait toujours aussi cher? Peut-être vous êtes vous rendu compte qu’effectivement un tel prix est excessif ! C’est bien, vous avez relativisé et pouvez faire le choix d’acheter ou non ce Savoir.

 

Le mot de la fin 

Avant de vous demander si vous devez/pouvez ou non vous offrir une formation, un livre, un coach ou autre, demandez-vous quel est vraiment votre besoin. Apprendre est-il vraiment nécessaire ou bien souhaitez-vous juste combler votre curiosité ? Répondre à cette question vous aidera grandement à relativiser le prix du savoir que vous convoitez.

Relativiser le prix des choses par rapport à ce que l’on aime permet de recadrer directement quelles sont les choses vraiment chères pour soi. Comparez le prix de la connaissance vraiment utile, au prix d’une de vos passions plus ou moins futiles pour laquelle vous êtes capable de dépenser sans vraiment y réfléchir.

Vous est-il déjà arrivé de compter de cette manière ? Avez vous déjà fait la relation entre le prix de quelque chose que vous adorez et quelque chose qui vous paraissait chère mais qui pourtant pouvait vous apporter beaucoup ?

 

 

,

8 Responses to Relativiser le prix du Savoir

  1. InvestMan 28 septembre 2014 at 11:41 #

    Effectivement, lorsqu’on débute dans certains domaines on peut se dire que ça coûte trop cher par rapport à « une seule journée de formation ». Ou, on peut se dire ce « simple ebook à 50€ » ! Or, c’est une grosse erreur, il faut vraiment voir les avantages tirés de ce qu’on va apprendre. Et ça c’est difficile à « calculer » quand on débute. Avec le temps et après avoir fait quelques erreurs, on comprend bien l’intérêt et on est plus à même d’acheter !

  2. Marc Burlet @ Mieux gérer son argent 29 septembre 2014 at 08:39 #

    Salut Seb,

    Le savoir est une chose très importante que chacun aborde d’une façon différente.

    Tu insistes sur un point qui est fondamental, déterminer ses besoins.
    C’est valable dans plein de choses notamment pour les produits que l’on achète (les formations ici) mais aussi dans les contrats que l’on souscrit.
    Quand on achète quelque chose en accord avec ce que l’on recherche alors il sert vraiment à quelque chose.

    Les bonnes formations sont assez chères car elles apportent une véritable plus-value.
    Il faut mettre dans la balance le prix avec le bénéfice que l’on en tirera ensuite même s’il n’est pas immédiat.
    Certaines formations permettent de se sentir mieux dans sa peau, le prix peut paraitre cher si on pense que c’est du vent.
    Mais si les résultats sont là alors on se dira que ce n’est finalement pas cher payer.

    Je pense qu’il est important de se former mais il ne faut pas le faire à n’importe quel prix et surtout pas avec n’importe quoi.
    Il faut utiliser des livres et des formations reconnues qui vous permettrons de progresser et de gagner au final bien plus que l’argent que vous avez dépensé.

    Marc.

    • Ecoseb 29 septembre 2014 at 13:31 #

      Salut Marc,

      Savoir évaluer ses besoin est en effet valable dans beaucoup de domaine. Dans la gestion de budget c’est une des bases à mon avis.

      J’avais vu un reportage une fois sur un « coach en séduction » qui faisait payer 1000€ un stage de 3-4 jours… ça me paraissait aberrant… Plus tard, j’ai compris que les stagiaires étaient au final heureux car ils avaient évolué et surtout se sentaient mieux dans leur peau. Ça me parait toujours extrêmement cher, mais au final le prix du bonheur et du bien être.. c’est combien ? De ce fait je comprends mieux le prix de certaines formations/séminaire/autre.

      Il faut bien faire aussi attention au fait que ce n’est pas parce qu’une formation est vendue 150€ qu’elle est meilleure qu’une autre vendue 50€.

  3. David 29 septembre 2014 at 11:50 #

    Je préfère compter en jour de salaire.
    C’est simple, je prend mon salaire mensuel et le divise par 20 (nombre de jours travaillé)
    Là 150€, représente un investissement non négligeable.

    Surtout, que pour reprendre tes 2 exemples, j’ai un peu d’expérience en bourse et en culture de carotte.
    La question est donc plutôt qu’est ce que j’apprendrais de nouveau pour 150€.
    En sachant que la formation est générique : elle est identique que ce soit pour l’acheteur de carotte en supermarché ou l’agriculteur professionnel avec 30 ans d’ancienneté.
    A mon sens là est la difficulté des formations, quand vous vous intéressez au domaine, vous ne partez pas de rien. Donc est ce que la formation sera bien utile?
    Un exemple récent, pour le boulot j’ai suivi une formation sur un outil que j’utilisais depuis quelques mois. Au lieu d’une semaine de formation, ou les 3 quarts du temps, j’ai revu ce que je faisait déjà, 1 voire 2 jours aurait été suffisant sur les points critiques que je rencontrait.

    La nouvelle question est là bien plus complexe, et presque impossible à répondre avant d’avoir suivi la formation.

    • Ecoseb 29 septembre 2014 at 17:23 #

      Salut David,

      Avant je comptais moi aussi en temps de travail mais j’ai vite arrêté car au final la moindre petite chose à acheter prend une valeur énorme (je viens de remplacer ma TV et je n’ose même pas imaginer combien de temps de travail elle me coûte…AAAAaarg je viens de le faire lol).

      Au final en comptant en temps de travail on compare les choses à un temps de contrainte donc au bout du compte la valeur des choses est forcément surestimée.
      C’est pour ça, je pense qu’il vaut mieux comparer avec quelque chose qui nous procure du plaisir. Enfin, ce n’est que mon avis… Ainsi on peut comparer le prix d’une chose avec l’équivalence en quelque chose que l’on aime. Et ce même si en temps de travail ça pourrait paraître cher… pour moi un jeu vidéo coûte très cher en temps de travail, un plein d’essence aussi, et 1 kg de viande aussi… mais je paie quand même car j’en ai besoin (oui j’estime qu’une passion peut aussi être considérée comme un besoin dans certains cas, j’émettais cette vision des choses dans cet article).
      Comparer en tant de travail est beaucoup trop déprimant pour moi, et tout me parait cher ainsi lol (surtout si tu t’amuses à faire comme moi dans cet article).

      Je suis d’accord avec toi pour la seconde partie de ton commentaire. Car ce que tu dis, c’est bien ce que je tente de faire passer dans l’article, à savoir : connaitre son besoin en formation et les lacunes de ses connaissances.
      Tu as suivi une formation dont tu n’avais pas besoin puisque tu avais déjà les connaissances et donc elle ne te correspondait pas. C’est pour ça aussi qu’en général, il y a plusieurs niveaux dans des plans de formations (genre « débutant », « intermédiaire » ou « confirmé »). De même, il faut aussi voir si on souhaite une formation plutôt généraliste, ou très précise dans un domaine. Sachant que vous ne trouverez jamais une formation très précise dans plusieurs domaines (ou alors elle est étalée sur plusieurs semaines voire plusieurs années de cours…).

      Personnellement, pour le boulot, je ne m’inscris à aucune formation dont je ne peux connaitre le plan exact. Et de même, je n’achèterai JAMAIS une formation dont le planning et ce que j’y apprendrai ne m’est pas clairement présenté. Parmi toutes les formations trouvables sur le net, préférez en générale celle qui, dans leur page de vente, vous présentent un plan de formation plutôt qu’uniquement les bénéfices que vous aurez si vous la suivez.

      Pour moi, il est tout à fait possible de savoir ce que contient une formation avant d’y assister. Ça me parait aberrant qu’un formateur ne donne pas le plan de formation. Et c’est vraiment surprenant que dans le cadre de ton travail ça n’ait pas été le cas.
      Avant d’acheter un livre sur un sujet, je lis la table des matières. Si la table des matières me fait penser que je n’apprendrai pas grand-chose, je choisi un autre livre (idem pour les formations).

      Pas contre, ce qui est difficile de savoir, c’est si un formateur est bon ou pas. Et pour le savoir, je fais un effort de recherche et je me renseigne auprès des collègues ou d’autres personnes qui ont suivi la formation. Ou alors je m’adresse à des organismes de formation compétents (je ne douterai pas de la qualité d’une formation du CNAM par exemple).

      • Didier 30 septembre 2014 at 21:53 #

        Dans ton cas chiffrer en temps de travail est intéressant dans une optique d’économies si tout te parait cher tu te demandes plus facilement si tu as vraiment besoin ou envie (je te rejoins sur le fait de considérer une envie parfois comme un besoin, c’est en effet un besoin de succomber à certaines de ses envies, ne pas oublier non plus qu’il y a plusieurs niveaux de besoins cf pyramide de Maslow par exemple)

        Une formation peut (doit ?) être appréhendée comme un investissement et donc par un « calcul » de ROI. Reste qu’avec Internet il devient facile d’avoir accès à des (in)formations de qualité gratuitement (ex certains MOOCs) les formations payantes se dotent alors d’un marketing de grande qualité. J’ai il y a quelque temps succombé (il a tellement fait parler de lui que c’était l’occasion de me faire un avis sur son travail) à l’achat d’un produit (je n’ose pas nommer cela formation) d’un de ces webmarketteurs sa page de vente est mieux foutue que son produit (qui à mon sens ne vaut même pas les 7 € payés) avec par exemples plusieurs lignes énumérant des items pour que tu penses que c’est développé dans la formation alors qu’il se contente de les énumérer dans la formation ! Bref n’achetez pas cette formation téléchargez sa page de vente !

        Autre problème sur internet ces formations sont souvent vendues en affiliation (ce qui explique aussi leur prix le but du jeu est de donner une grosse commission pour inciter les blogueurs à promouvoir le truc) il est donc difficile de trouver des avis réels (je me souviens d’un article où le blogueur disait à mot couvert que c’était de la merde mais que ça serait bien qu’on l’achète quand même en refourguant son lien d’affiliation…)

        • Ecoseb 1 octobre 2014 at 06:54 #

          Salut Didier,

          Parfaitement, d’accord avec toi. Pour moi une formation est à considérer comme un investissement, avec forcément un gain à la clé. Gain que l’on se doit d’estimer pour limiter les risques d’échec.

          C’est parfaitement vrai! Certains sont plus marketeur que formateur. C’est pourquoi il faut vraiment essayer de trouver un Max d’infos sur la formation désirée (en dehors du site du vendeur évidement).

          Après vient la question, de la confiances aux avis sur la formation, et c’est là le rôle des blogueurs (honnêtes) quand ils sont affiliés : donner leur avis. Les blogueurs honnêtes existent, même s’ils gagnent de l’argent en promouvant des produits et ce n’est pas pour ça que leur avis n’est pas juste. Malheureusement ceux là sont rares, mais on en trouve quand même (j’en ai trouvé que deux…)

          Effectivement, comme tu le dis, l’affiliation fait qu’avoir confiance en un blogueur est plutôt difficle. Et c’est bien dommage… C’est comme partout, les profiteurs nuisent aux honnêtes gens. Quelque soit l’achat, sur internet, il faut être très vigilent.

  4. xola29 13 novembre 2014 at 08:48 #

    Les comparaisons que tu donnes pour relativiser sont vraiment pas mal. Mention plus pour la bonne bouffe. Je ne suis pas spécialement fan de restau, mais ca monte très vite quand tu en fais 3-4/mois. Les restaus, à moins de prendre une salade ou un repas gastronomique (à un prix astronomique^-^) ne sont pas toujours très rentables pour notre santé en plus!

Laisser un commentaire

Powered by WordPress. Designed by WooThemes