Des petits trucs pour être certain de ne pas tout perdre en bourse 7


 

 

Au moment où j’écris cet article, la bourse n’est pas en forme et baisse assez fortement de manière générale. C’est dans ces périodes que vous entendrez souvent des apprentis spéculateurs dire qu’ils se sont ruinés en bourse, que la bourse est trop dangereuse etc… Ces gens là n’ont tout simplement pas connaissance de ce que je vais vous apprendre dans cet article. Ce n’est pas une astuce miracle… et pourtant ça évite vraiment de se vautrer en bourse.

Premier truc : se fixer une limite de perte

Cette limite de perte est un pourcentage de votre capital que vous êtes prêt à perdre pour un ordre. En général, 5% est une bonne limite. Mais si ça peut vous paraître trop (surtout si vous débutez) alors dans ce cas, fixez-vous 3% voire même 1%… Mais quoi qu’il en soit, fixez-vous une limite pour chacun des ordres que vous passez.

Par exemple, si vous disposez d’un capital de 5000€ sur votre compte titre, et que vous ne souhaitez pas perdre plus de 1% par trade, cela représente une perte de 50€. Donc, si vous passez un ordre à 500€ fixez-vous de sortir de votre position lorsque celle ci atteint 450€ (vous pouvez le faire grâce aux « ordres stop »).

Imaginons… vous avez, disons, 10 trades en cours. Manque de bol un crack boursier survient et fait chuter toutes vos lignes d’actions. Et bien vous n’aurez perdu que 500€ sur vos 5000€. Soit 10% seulement… là ou d’autres se ruineront.

Si vous n’ouvrez qu’un trade à la fois, vous devez alors perdre 10 fois d’affilé avant d’atteindre une telle perte.

Deuxième truc : Estimez ce que vous êtes prêt à perdre au total

Le montant de votre capital doit être au moins 2 fois plus important (voire 3 fois) que ce que vous êtes prêt à perdre au total. Si vous êtes prêt à perdre 2500€ alors le montant de votre capital doit être entre 5000€ et 7500€.

Vous êtes peut-être en train de penser : « Mais alors, pourquoi ne pas risquer 100% d’un capital de 2500€ ? »

Tout bonnement pour vous donner plus de possibilité sans prendre plus de risque. Car en faisant ainsi, vous allez avoir suffisamment de liquidité pour ouvrir plus d’ordres d’un bon montant. Et ceci sans pour autant risquer de perdre plus que 2500€ puisque grâce aux limites de perte par trade vous contrôler le montant de vos pertes !

Exemple en suivant ces deux petites règles

Je décide de limiter mes pertes à 1% de mon capital total par trade. Je suis prêt à perdre au total 2500€.

 

 

 

 

Si j’octroie 5000€ à mon capital total et que je place des ordres stop à ma limite de 1% par trade, je ne risque que 50€ par trade. Je peux donc passer 10 trades de 500€ limités à 50€ de perte chacun.

Si je perds ces 10 trades, je perds donc au total 500€. Ce qui est bien loin des 2500€ que j’ai accepté de perdre. Pour perdre les 2500€ que je suis prêt à ne plus revoir, il faudrait que je me vautre de 30 trades d’affilé !

Certes je « place » 5000€, mais je ne risque pas plus que ce que j’ai décidé de risquer. Et je pourrais augmenter le montant de mon capital sans avoir à risquer plus que les 2500€ que je me suis fixer. Avec 7500€ je pourrais placer 15 ordres de 500€ limités à 50€ de perte ce qui ne fait que 750€ de véritablement mis en jeu.

Plus mon capital est important, plus j’ai d’opportunités sans pour autant risquer plus que ce que je me suis fixé.

Le mot de la fin

Au final, le montant que vous risquez en bourse n’est pas celui que vous avez placé dans votre compte titre, mais celui que vous avez décidé de risquer. Mais attention, je le rappelle, à ne jamais investir de l’argent dont vous pourriez avoir besoin.

 

 

 


Laisser un commentaire

7 commentaires sur “Des petits trucs pour être certain de ne pas tout perdre en bourse

  • David

    Bonjour,
    là on parle en spéculatif ou en trading.
    Si on vise du long terme, une variation de 5% est ridicule.
    Typiquement, j’ai acheté du véolia à 14, il est descendu à 7, remonté à 20.
    Aurait il fallut que je le vende à 13 ?

    Pareil pour CA, je l’ai acheté à 4 ou 5, il est descendu à 3, je l’ai revendu à 8.
    En le vendant à -10%, j’aurai perdu 10%/action, là j’ai doublé ma mise!

    • Ecoseb Auteur du billet

      Bonjour, vu qu’on parle de faibles variations, oui il est plutôt question de court terme.
      Si vos cours n’étaient pas remontés vous auriez perdu plus de 10%.
      Il est aussi évident que le stoploss se règle aussi en prenant en compte d’autres paramètres. Mais dans cet article il est surtout question de faire comprendre aux débutant que, normalement, on contrôle ses pertes en bourse (money management). Si vous ne le faites pas, vous n’aurez pas toujours autant de chance.

  • David

    C’est là que nous sommes pas d’accord.
    Vous investissez pour une plus value.
    Moi j’investi dans une entreprise.
    Donc, en amont de mon investissement, je fais mes devoirs en vérifiant les comptes, le marché, et l’entreprise en général.
    Donc si je me foire, c’est que j’ai mal fait mon étude.
    Là en ce moment, toutes les entreprises ont descendus, TOUTES!
    Même des indétrônable comme Air liquide ont diminué.
    Votre conclusion est donc que toutes ses entreprises sont des mauvais choix ?

    Au passage, mes seuls erreurs (et encore pas de pertes, mais pas de gains) sont d’avoir suivi des conseils d’investisseurs sans en comprendre la portée! 😀

    Pour finir, le money management, c’est une bonne option, mais pas en terme de buy & hold.

    • Ecoseb Auteur du billet

      « là on parle en spéculatif ou en trading. »
      Je vous répondais :  » oui il est plutôt question de court terme ». (En passant, le spéculatif c’est aussi du trading)

      « Pour finir, le money management, c’est une bonne option, mais pas en terme de buy & hold. »
      Donc on est bien d’accord finalement. Il serait contradictoire de prévoir de vendre dans du buy and hold (acheter et garder).

      « Au passage, mes seuls erreurs (et encore pas de pertes, mais pas de gains) sont d’avoir suivi des conseils d’investisseurs sans en comprendre la portée!  »
      C’est aussi pour ça que je dis qu’il faut toujours apprendre et se former. Et c’est le but de l’article de dire débutant qu’il est possible de contrôler ses pertes. Le but de l’article n’est pas du tout de dire comment le faire.

  • Anonikies

    Salut tout le monde ! …

    Spéculatif ? Court, moyen ou long terme ça reste du spéculatif ! … Et l’histoire des stops c’est limite vu que les Algos et les pros les chasse de façon récurrentes ! …

    Quant à la baisse, elle était prévisible et préparée tout au long de 2015. En coupant touts mes positions à +10% de valorisation en fin d’année, il a été question de rester liquide pour l’entame 2016. Court, moyen ou long terme, chacun soutien les cours et donc permettent de faire vivre l’aventure de la société. Maintenant, je trouve plutôt suicidaire de rester sur un titre en sachant pertinemment qu’un risque de dévissage important va s’opérer. D’autant plus sur des titres défensifs ! … Sachant que les algos et pros jouent d’une situation qui peut devenir explosive, autant les laisser prendre des risques …

    Techniquement, j’ai vu deux fenêtres de ré-entry sur des supports majeurs depuis le début de l’année et je suis exposé à 50% à l’heure où j’écris. Stratégie pétrolière et biotech,il est question de soigner le money management. Je ne vois pas pourquoi même à croire ou espérer des résultats sur Genfit, j’aurais dû prendre les 25 euros de baisse sur une exposition de plus de 100 titres sur l’année 2015 (après après avoir dévissé de 30 euros en un jour au préalable) . Les scootchés comptez vous, merde j’ai failli faire parti du lot à 0.10 cts près ! ..Et d’aller plus loin et de profiter de début d’année catastrophique pour un petit aller retour sur cette valeur à 4.53% de plus valu. Oh pas grand chose, une 50aines de titres seulement pour couvrir la perte virtuelle des 20 autres restés en position et en moins valu donc.

    Donc ok pour le management de la monnaie … Yesss, mais pas sur des éléments statistiques qui permettent de tondre le PP. Le money management s’établit à partir d’une idée d’évolution d’une entreprise dans un environnement boursier donné. Histoire de ne pas faire le kamikaze. Parce que techniquement, c’est chaud ce qui se passe même si il n’est pas question de sombrer dans la déclinologie des choses ^^

  • Emy

    Perso, je ne suis pas très fan de l’investissement dans la bourse, mais j’avoue que ça m’intéresse quand même de savoir comment cela fonctionne 🙂 Merci pour ce topo !

    • Ecoseb Auteur du billet

      Je n’étais pas du tout fan de la bourse avant d’être curieux au point d’en apprendre un peu plus. J’étais même très réfractaire et plutôt du style à penser « Salops de capitalistes !! »… J’ai bien changé car j’ai appris à connaitre ce système qui a une nature très positive car dans la logique du « système » tout le monde peu s’enrichir par son biais… seulement, comme quasi dans tout les domaines, il y a aussi des gens qui ont un pouvoir plus important que le commun des mortels et qui rendent les choses encore un peu plus difficile pour les néophytes…